Les titres Fresh, sans date d'échéance, étaient destinés aux investisseurs institutionnels uniquement, et en paquets de 250.000 euros. Ils ne pouvaient être échangés que contre des actions Ageas à un cours de 315 euros, alors que la cotation est actuellement aux alentours de 53 euros.

L'offre de rachat en liquide, qui peut atteindre 59% du montant nominal, représente une prime de 5 points de pourcentage par rapport au cours de clôture de lundi. "Une opportunité exceptionnelle de sortie d'un instrument super subordonné et à faible rendement", vante l'assureur.

La sollicitation de consentement expirera le 2 décembre et les résultats de l'offre seront communiqués le 3 janvier 2020. Si la proposition venait à séduire l'ensemble des détenteurs de titres Fresh, l'opération coûterait un peu moins de 750 millions d'euros à Ageas.