L'entreprise de construction CFE et sa filiale de dragage DEME, Delen Private bank, Banque J. Van Breda, la société agro-industrielle Sipef et le groupe immobilier Leasinvest Real Estate font notamment partie du portefeuille de AvH.

"Les principales participations ont affiché de bonnes performances. Leur contribution de 122,3 millions d'euros aux résultats du groupe illustre notre politique axée sur le résultat récurrent et sur une répartition équilibrée de ce résultat", commente Jan Stuykens, CEO du holding.

AvH a ainsi perçu de nombreux dividendes grâce à ses différentes participations. Parmi celles-ci, il s'est toutefois défait fin 2017 de sa part de 50% dans le groupe belge d'assurance BDM-ASCO pour 17,5 millions d'euros. A la mi-mars, le holding s'était ensuite séparé de sa participation de 10,53% dans le promoteur immobilier Atenor pour la somme de 26,7 millions d'euros.

Tout cela a permis au groupe de réaliser une plus-value de 5,2 millions d'euros au premier semestre. Grâce aux différents dividendes et à ces deux dernières opérations, AvH a en outre renforcé sa trésorerie nette, qui s'affiche désormais à 170,4 millions d'euros.

L'activité Growth Capital a, elle, moins bien performé, avec une contribution décevante de -10,7 millions d'euros. Les réductions de valeur chez Distriplus et Manuchar y ont éclipsé les développements positifs dans d'autres participations.

De son côté, l'entreprise de construction CFE, dont 60% des parts sont dans les mains du holding, a vu son chiffre d'affaires progresser de près de 28% au premier semestre pour s'établir à 1,86 milliard d'euros. Les différents pôles du groupe ont en effet enregistré une hausse sensible de leur activité. Le bénéfice net est, par contre, en chute de 23,6%, à 51,8 millions d'euros. Cela s'explique par des bénéfices chez DEME, la filiale de dragage, mais de moindres performances dans les autres activités de CFE.

L'entreprise de construction CFE et sa filiale de dragage DEME, Delen Private bank, Banque J. Van Breda, la société agro-industrielle Sipef et le groupe immobilier Leasinvest Real Estate font notamment partie du portefeuille de AvH. "Les principales participations ont affiché de bonnes performances. Leur contribution de 122,3 millions d'euros aux résultats du groupe illustre notre politique axée sur le résultat récurrent et sur une répartition équilibrée de ce résultat", commente Jan Stuykens, CEO du holding. AvH a ainsi perçu de nombreux dividendes grâce à ses différentes participations. Parmi celles-ci, il s'est toutefois défait fin 2017 de sa part de 50% dans le groupe belge d'assurance BDM-ASCO pour 17,5 millions d'euros. A la mi-mars, le holding s'était ensuite séparé de sa participation de 10,53% dans le promoteur immobilier Atenor pour la somme de 26,7 millions d'euros. Tout cela a permis au groupe de réaliser une plus-value de 5,2 millions d'euros au premier semestre. Grâce aux différents dividendes et à ces deux dernières opérations, AvH a en outre renforcé sa trésorerie nette, qui s'affiche désormais à 170,4 millions d'euros. L'activité Growth Capital a, elle, moins bien performé, avec une contribution décevante de -10,7 millions d'euros. Les réductions de valeur chez Distriplus et Manuchar y ont éclipsé les développements positifs dans d'autres participations. De son côté, l'entreprise de construction CFE, dont 60% des parts sont dans les mains du holding, a vu son chiffre d'affaires progresser de près de 28% au premier semestre pour s'établir à 1,86 milliard d'euros. Les différents pôles du groupe ont en effet enregistré une hausse sensible de leur activité. Le bénéfice net est, par contre, en chute de 23,6%, à 51,8 millions d'euros. Cela s'explique par des bénéfices chez DEME, la filiale de dragage, mais de moindres performances dans les autres activités de CFE.