Le nombre total de journées perdues suite à ces accidents était de 147.000, ce qui revient à 0,9 jour par 1.000 heures prestées. Pour les jobistes qui travaillent par l'intermédiaire d'une agence d'intérim, PI a également noté relativement moins d'accidents du travail qu'en 2011. La tendance est parallèle à celle des intérimaires classiques. La baisse des accidents se remarque tant chez les employés (14,1 accidents/million d'heures) et les ouvriers (65,3 accidents/million d'heures) mais reste toutefois moins importante dans cette dernière catégorie. (Belga)

Le nombre total de journées perdues suite à ces accidents était de 147.000, ce qui revient à 0,9 jour par 1.000 heures prestées. Pour les jobistes qui travaillent par l'intermédiaire d'une agence d'intérim, PI a également noté relativement moins d'accidents du travail qu'en 2011. La tendance est parallèle à celle des intérimaires classiques. La baisse des accidents se remarque tant chez les employés (14,1 accidents/million d'heures) et les ouvriers (65,3 accidents/million d'heures) mais reste toutefois moins importante dans cette dernière catégorie. (Belga)