Selon le journal L'Echo, un audit réalisé par l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), se montre très critique par rapport à Belgocontrol et à son autorité de supervision, la BSA-ANS. L'audit épingle par exemple des lacunes dans le fonctionnement de cette dernière et estime que Belgocontrol fonctionnerait en roue libre. "La mission de Belgocontrol est menée avec le plus grand professionnalisme et la sécurité du trafic aérien y bénéficie d'une attention sans faille", réagit l'entreprise publique, tout en rappelant les "excellents résultats" qu'elle a obtenus en 2012 dans les domaines de la sécurité, de la capacité, de l'environnement et de l'efficacité économique. Belgocontrol indique en outre atteindre "largement chaque année" les objectifs de sécurité, de capacité et de ponctualité inscrits dans son contrat de gestion et précise que sa certification à la norme de qualité "ISO9001:2008" a été renouvelée ce 22 janvier dernier. Enfin, Belgocontrol souligne que l'audit évoqué par l'Echo portait sur le fonctionnement de la BSA (Belgian Supervisory Authority) et non sur son fonctionnement. "Des manquements dans la mission de la BSA ont été relevés dans l'audit mené par l'EASA et lui ont été communiqués. Comme dans toute procédure d'audit, la BSA a l'occasion d'y répondre. Ce qu'elle a fait en apportant les preuves de la correction de ces observations ou de leur non-existence. L'EASA n'a à ce jour pas encore réagi aux commentaires et aux preuves apportées par la BSA et n'a donc pas encore rendu de rapport final concernant cet audit", explique encore Belgocontrol. (JULIEN WARNAND)

Selon le journal L'Echo, un audit réalisé par l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), se montre très critique par rapport à Belgocontrol et à son autorité de supervision, la BSA-ANS. L'audit épingle par exemple des lacunes dans le fonctionnement de cette dernière et estime que Belgocontrol fonctionnerait en roue libre. "La mission de Belgocontrol est menée avec le plus grand professionnalisme et la sécurité du trafic aérien y bénéficie d'une attention sans faille", réagit l'entreprise publique, tout en rappelant les "excellents résultats" qu'elle a obtenus en 2012 dans les domaines de la sécurité, de la capacité, de l'environnement et de l'efficacité économique. Belgocontrol indique en outre atteindre "largement chaque année" les objectifs de sécurité, de capacité et de ponctualité inscrits dans son contrat de gestion et précise que sa certification à la norme de qualité "ISO9001:2008" a été renouvelée ce 22 janvier dernier. Enfin, Belgocontrol souligne que l'audit évoqué par l'Echo portait sur le fonctionnement de la BSA (Belgian Supervisory Authority) et non sur son fonctionnement. "Des manquements dans la mission de la BSA ont été relevés dans l'audit mené par l'EASA et lui ont été communiqués. Comme dans toute procédure d'audit, la BSA a l'occasion d'y répondre. Ce qu'elle a fait en apportant les preuves de la correction de ces observations ou de leur non-existence. L'EASA n'a à ce jour pas encore réagi aux commentaires et aux preuves apportées par la BSA et n'a donc pas encore rendu de rapport final concernant cet audit", explique encore Belgocontrol. (JULIEN WARNAND)