Les principaux ministres du gouvernement wallon se réuniront mercredi à 8h30 à Bruxelles afin d'examiner le dossier. Le problème devrait par ailleurs faire l'objet de questions d'actualité au parlement wallon. Les syndicats espèrent rencontrer les ministres à l'issue du conseil restreint mais aucune information officielle ne leur est encore parvenue, a-t-on appris de source syndicale. D'autre part, la conciliation sociale annoncée pour vendredi matin aura lieu finalement jeudi matin à Liège. Syndicats et direction tâcheront à cette occasion de dégager des pistes de solutions. Le conciliateur a été désigné à l'initiative de la ministre fédérale de l'Emploi, Monica De Coninck. "C'est la première fois qu'un conciliateur intervient dans un conflit sidérurgique", a commenté mardi Egidio Di Panfilo, secrétaire général du SETCa Liège, précisant en outre qu'il a écrit un courrier, co-signé par Francis Gomez, le patron des métallos liégeois de la FGTB, à Elio Di Rupo, demandant une intervention du Premier ministre dans le dossier. "Le niveau fédéral se doit également d'intervenir", ont-ils écrit, attendant du Premier belge qu'il se comporte comme son homologue français, Jean-Marc Ayrault, qui soutient les travailleurs français des sites en difficulté d'ArcelorMittal. (NATHALIE EVRARD)

Les principaux ministres du gouvernement wallon se réuniront mercredi à 8h30 à Bruxelles afin d'examiner le dossier. Le problème devrait par ailleurs faire l'objet de questions d'actualité au parlement wallon. Les syndicats espèrent rencontrer les ministres à l'issue du conseil restreint mais aucune information officielle ne leur est encore parvenue, a-t-on appris de source syndicale. D'autre part, la conciliation sociale annoncée pour vendredi matin aura lieu finalement jeudi matin à Liège. Syndicats et direction tâcheront à cette occasion de dégager des pistes de solutions. Le conciliateur a été désigné à l'initiative de la ministre fédérale de l'Emploi, Monica De Coninck. "C'est la première fois qu'un conciliateur intervient dans un conflit sidérurgique", a commenté mardi Egidio Di Panfilo, secrétaire général du SETCa Liège, précisant en outre qu'il a écrit un courrier, co-signé par Francis Gomez, le patron des métallos liégeois de la FGTB, à Elio Di Rupo, demandant une intervention du Premier ministre dans le dossier. "Le niveau fédéral se doit également d'intervenir", ont-ils écrit, attendant du Premier belge qu'il se comporte comme son homologue français, Jean-Marc Ayrault, qui soutient les travailleurs français des sites en difficulté d'ArcelorMittal. (NATHALIE EVRARD)