"Un travail sérieux et scientifique a été mené avec méthode par la task force", a expliqué Willy Demeyer. "Nous avons d'une part un projet de décret qui nous permet de reprendre la maîtrise de l'outil et qui est dans le même esprit que la proposition que j'ai déposée au Sénat. Et d'autre part, il est intéressant de constater qu'un contact a été repris avec Mittal." Le mayeur liégeois précise par ailleurs que le ministre wallon de l'Économie Jean-Claude Marcourt a contacté le GRE Liège. "Nous sommes là pour accompagner tout ce qui pourra être fait pour développer l'emploi", a poursuivi Willy Demeyer. Mercredi après-midi, Jean-Claude Marcourt a annoncé que le gouvernement wallon travaillait à l'élaboration d'un décret permettant l'appropriation d'outils industriels, à l'issue d'une réunion de travail de la task force. Il a ajouté que la direction d'ArcelorMittal avait demandé à le rencontrer en vue d'une "négociation exploratoire". (Belga)

"Un travail sérieux et scientifique a été mené avec méthode par la task force", a expliqué Willy Demeyer. "Nous avons d'une part un projet de décret qui nous permet de reprendre la maîtrise de l'outil et qui est dans le même esprit que la proposition que j'ai déposée au Sénat. Et d'autre part, il est intéressant de constater qu'un contact a été repris avec Mittal." Le mayeur liégeois précise par ailleurs que le ministre wallon de l'Économie Jean-Claude Marcourt a contacté le GRE Liège. "Nous sommes là pour accompagner tout ce qui pourra être fait pour développer l'emploi", a poursuivi Willy Demeyer. Mercredi après-midi, Jean-Claude Marcourt a annoncé que le gouvernement wallon travaillait à l'élaboration d'un décret permettant l'appropriation d'outils industriels, à l'issue d'une réunion de travail de la task force. Il a ajouté que la direction d'ArcelorMittal avait demandé à le rencontrer en vue d'une "négociation exploratoire". (Belga)