"La direction reste sur les positions qu'elle a communiquées dernièrement, à savoir la finalisation de la reprise de la cokerie, la ligne galva 5 garantie à 200.000 tonnes et les autres lignes mises sous cocon plutôt qu'à l'arrêt", rapporte David Camerini, président de la délégation CSC chez ArcelorMittal. "Il y a des avancées par rapport au plan industriel annoncé le 24 janvier. Mais ce n'est pas suffisant, ce n'est jamais suffisant. Les négociations sur le volet social seront extrêmement importantes." Les travailleurs seront informés du contenu de la réunion dans les prochaines heures. Le comité restreint de ce mardi avait pour but de baliser le périmètre des discussions qui auront lieu lors de la prochaine réunion tripartite. (Belga)

"La direction reste sur les positions qu'elle a communiquées dernièrement, à savoir la finalisation de la reprise de la cokerie, la ligne galva 5 garantie à 200.000 tonnes et les autres lignes mises sous cocon plutôt qu'à l'arrêt", rapporte David Camerini, président de la délégation CSC chez ArcelorMittal. "Il y a des avancées par rapport au plan industriel annoncé le 24 janvier. Mais ce n'est pas suffisant, ce n'est jamais suffisant. Les négociations sur le volet social seront extrêmement importantes." Les travailleurs seront informés du contenu de la réunion dans les prochaines heures. Le comité restreint de ce mardi avait pour but de baliser le périmètre des discussions qui auront lieu lors de la prochaine réunion tripartite. (Belga)