La réunion a débuté lundi matin dès 10h00. "Il n'y a pas d'avancée. Les discussions devraient se poursuivre tard dans la nuit", explique David Camerini, président de la délégation CSC. Cette tentative de conciliation a été décidée à la suite des discordances entre la position des syndicats et celle de la direction en ce qui concerne les conditions d'octroi des prépensions. Pour les syndicats, ce volet est crucial. Ils ont obtenu les départs à la prépension à 52 ans. Ils ne sont cependant pas d'accord sur les modalités financières des départs. "Les modalités financières pour les prépensionnés sont 50% en-dessous de la dernière convention. C'est inacceptable. Nous continuons à remettre sur la table les mêmes propositions mais ça n'avance pas", poursuit David Camerini. Les syndicats refusent également qu'il y ait le moindre licenciement sec. (PVO)

La réunion a débuté lundi matin dès 10h00. "Il n'y a pas d'avancée. Les discussions devraient se poursuivre tard dans la nuit", explique David Camerini, président de la délégation CSC. Cette tentative de conciliation a été décidée à la suite des discordances entre la position des syndicats et celle de la direction en ce qui concerne les conditions d'octroi des prépensions. Pour les syndicats, ce volet est crucial. Ils ont obtenu les départs à la prépension à 52 ans. Ils ne sont cependant pas d'accord sur les modalités financières des départs. "Les modalités financières pour les prépensionnés sont 50% en-dessous de la dernière convention. C'est inacceptable. Nous continuons à remettre sur la table les mêmes propositions mais ça n'avance pas", poursuit David Camerini. Les syndicats refusent également qu'il y ait le moindre licenciement sec. (PVO)