Le mouvement de grève devait "commencer dès les premières heures de la matinée et se poursuivre dans certains endroits jusqu'à midi", a précisé dans la nuit de dimanche à lundi le syndicat, avertissant de perturbations dans le trafic aérien. Les aéroports concernés sont ceux de Baden-Baden/Karlsruhe, Berlin Tegel, Berlin Schönefeld, Brême, Düsseldorf, Francfort, Hambourg, Hanovre, Cologne-Bonn et Stuttgart. A Francfort, le plus grand aéroport d'Allemagne et le troisième d'Europe, la grève n'avait pour l'instant pas causé de perturbations, a indiqué à l'agence de presse allemande DPA un porte-parole du gestionnaire d'aéroport, Fraport. Le syndicat Verdi rappelle que le quatrième cycle de négociations avec la fédération du secteur de la sécurité sur une convention collective, mi-novembre, n'a donné aucun résultat. Les négociations doivent reprendre les 15 et 16 janvier. (PVO)

Le mouvement de grève devait "commencer dès les premières heures de la matinée et se poursuivre dans certains endroits jusqu'à midi", a précisé dans la nuit de dimanche à lundi le syndicat, avertissant de perturbations dans le trafic aérien. Les aéroports concernés sont ceux de Baden-Baden/Karlsruhe, Berlin Tegel, Berlin Schönefeld, Brême, Düsseldorf, Francfort, Hambourg, Hanovre, Cologne-Bonn et Stuttgart. A Francfort, le plus grand aéroport d'Allemagne et le troisième d'Europe, la grève n'avait pour l'instant pas causé de perturbations, a indiqué à l'agence de presse allemande DPA un porte-parole du gestionnaire d'aéroport, Fraport. Le syndicat Verdi rappelle que le quatrième cycle de négociations avec la fédération du secteur de la sécurité sur une convention collective, mi-novembre, n'a donné aucun résultat. Les négociations doivent reprendre les 15 et 16 janvier. (PVO)