"Ces actions ont un double impact. Elles causent un retard inacceptable pour les passagers à l'arrivée et nuisent à l'image de l'aéroport", estime-t-il. Les actions spontanées des douaniers ont aussi un impact sur le trafic fret. "Pour le fret au départ, la procédure administrative douanière ne se fait pas dans les temps. En conséquence, les chargements ne se font pas complètement et un autre vol est nécessaire pour assurer le transport des marchandises non expédiées." Le trafic fret entrant subit aussi des perturbations. Les actions causent des dommages financiers "non seulement pour les compagnies mais aussi pour les 'shippers'". "C'est dommageable pour l'image de l'aéroport et du pays", ajoute encore le porte-parole. (Belga)

"Ces actions ont un double impact. Elles causent un retard inacceptable pour les passagers à l'arrivée et nuisent à l'image de l'aéroport", estime-t-il. Les actions spontanées des douaniers ont aussi un impact sur le trafic fret. "Pour le fret au départ, la procédure administrative douanière ne se fait pas dans les temps. En conséquence, les chargements ne se font pas complètement et un autre vol est nécessaire pour assurer le transport des marchandises non expédiées." Le trafic fret entrant subit aussi des perturbations. Les actions causent des dommages financiers "non seulement pour les compagnies mais aussi pour les 'shippers'". "C'est dommageable pour l'image de l'aéroport et du pays", ajoute encore le porte-parole. (Belga)