"Le marché de la bière belge est caractérisé pour une baisse continue et structurelle des volumes, ainsi que par des modèles de consommation et des développements gustatifs qui continuent d'évoluer avec des consommateurs qui dégustent de la bière en d'autres lieux et moments et qui demandent plus de variété, surtout en ce qui concerne les bières spéciales", précise AB InBev. "Une rentabilité stable doit créer une certaine marge afin de permettre à InBev Belgium de continuer à investir dans le marché belge", ajoute-t-il. InBev produit notamment la Jupiler, la Stella Artois, la Hoegaarden et la bière d'abbaye Leffe. Son principal concurrent sur le marché belge, Alken-Maes, n'a pas encore décidé d'une éventuelle adaptation de ses prix. (Belga)

"Le marché de la bière belge est caractérisé pour une baisse continue et structurelle des volumes, ainsi que par des modèles de consommation et des développements gustatifs qui continuent d'évoluer avec des consommateurs qui dégustent de la bière en d'autres lieux et moments et qui demandent plus de variété, surtout en ce qui concerne les bières spéciales", précise AB InBev. "Une rentabilité stable doit créer une certaine marge afin de permettre à InBev Belgium de continuer à investir dans le marché belge", ajoute-t-il. InBev produit notamment la Jupiler, la Stella Artois, la Hoegaarden et la bière d'abbaye Leffe. Son principal concurrent sur le marché belge, Alken-Maes, n'a pas encore décidé d'une éventuelle adaptation de ses prix. (Belga)