Au sommet des collines toscanes, à 70 kilomètres au sud de Florence, Siena est reconnaissable à ses rues pentues et ses maisons ocre. Plus intime que sa rivale, elle séduit par son atmosphère nonchalante. Riche de son art et de sa gastronomie, elle est aussi très attachée à son histoire et ses traditions. Elle doit sa renommée au Palio, une spectaculaire course de chevaux qui voit s'affronter, depuis plus de quatre siècles, les cavaliers des contrade (quartiers médiévaux de la ville) deux fois par an, les 2 juillet et 16 août.

Le spot du matin

Le Palio fait trembler les sols et les murs de la Piazza del Campo, le coeur vibrant de Sienne et sans doute l'une des plus belles places au monde. Sa particularité repose sur sa forme en coquillage et son inclinaison, mais aussi sur la couleur rouge des briques qui la recouvrent. Le coquillage est formé de neuf sections délimitées par une ligne blanche et représentant le Conseil des Neuf qui veillait sur la ville en plein âge d'or aux 13e et 14e siècles. Élus par tirage au sort, neuf citoyens exerçaient le pouvoir pendant deux mois au terme desquels ils devaient attendre au moins vingt mois pour redevenir éligibles.

Piazza del Campo © iStockphoto

Toutes les rues de Sienne mènent à celle qu'on surnomme Il Campo. N'hésitez pas à vous y rendre dès votre arrivée pour aller déguster un cappuccino au Bar Il Palio et contempler le Palazzo Pubblico et sa Torre del Mangia. Celle-ci culmine à 102 mètres et offre un panorama exceptionnel. Alors que les Neuf y vivaient autrefois reclus, le Palazzo Pubblico héberge aujourd'hui les bureaux de l'administration municipale agrémentés de peintures des maîtres de l'école siennoise. Son premier étage est occupé par le Museo Civico qui expose des chefs-d'oeuvre de l'art italien.

La cathédrale de Sienne

Le centre historique regorge de joyaux architecturaux, à l'image du Duomo di Siena. La façade en marbre polychrome de cette cathédrale emblématique est somptueuse et le pavement intérieur saisissant.

En 1339, les responsables de la cité décident de l'agrandir pour en faire l'une des plus vastes d'Italie. Toutefois, la peste noire de 1348 sonnera le glas de ce chantier ambitieux en décimant artistes, mécènes et ouvriers qualifiés.

© Stefano Marsella

Un lacis de ruelles

La cité piétonne est ceinturée par les Mura di Siena, ces murailles percées de portes qui vous invitent à la visiter. Se perdre dans son dédale de ruelles est le meilleur moyen de découvrir des cours secrètes, des fontaines élégantes et des vues plongeantes sur la campagne environnante. Laissez-vous porter par vos sens : effleurez la richesse de ce centre historique classé au patrimoine de l'Unesco, admirez les jeux d'ombres et de lumières qui se dessinent sur les pavés, écoutez les Siennois s'enflammer, humez les effluves de la cuisine italienne et goûtez à la dolce vita.

© Domenico Loia

La bonne adresse

All'Orto de' Pecci est une parenthèse enchanteresse au coeur de Sienne. On s'y croirait en pleine campagne, à 10 petites minutes à pied de la Piazza del Campo. Cette étendue verte abrite un potager, un verger, une ferme pédagogique et un restaurant gérés par une coopérative sociale. Le personnel est aimable, les plats délicieux. (Tomate) cerise sur la pizza : le coperto, le prix du couvert généralement inclus dans l'addition, n'est pas facturé ici. Un vrai régal, d'autant plus si vous voyagez avec des enfants qui pourront se défouler dans le parc.

© All'Orto de' Pecci

Une carte postale éternelle

Comme le dit l'adage, le bonheur est un voyage et non une destination. Que vous soyez arrivé en Italie avec votre propre voiture ou ayez loué un véhicule à l'aéroport de Florence, vous sillonnerez la via Chiantigiana entre Siena et Firenze. Bordé de pins, de cyprès et d'oliviers, cet itinéraire est émaillé de charmants paysages et de villages paisibles. Qui dit route du vin, dit aussi dégustation chez un vigneron qui vous donnera toutes les informations sur le Chianti Classico. La région est également réputée pour son huile d'olive. Ou comment allier la beauté de la campagne et les plaisirs du palais.

© Rowan Heuvel

Florence, évidemment

Notre intention n'était bien sûr pas de snober Florence. Première ou dernière halte de votre séjour, Florence est considérée comme le berceau de la Renaissance. Parmi les immanquables, citons l'éblouissant Duomo, le Ponte Vecchio, pont couvert et habité de part et d'autre par des boutiques, et la fraîcheur du Giardino di Boboli. Cette ville-musée à ciel ouvert dégage en outre une effervescence sans pareil. Comme partout en Italie, on y sirote son expresso debout au bar accompagné d'un croissant fourré à l'abricot et on succombe, plus tard dans la journée, au concept généreux de l'aperitivo (entendez spritz et antipasti pour trois fois rien). Bref, à l'instar de Sienne, Florence célèbre l'art (de vivre).

© Mark Tegethoff