Le permis d’environnement du craqueur de méthane d’Ineos au port d’Anvers annulé

Le conseil flamand de contestation des permis a annulé jeudi le permis d’environnement du craqueur de méthane que le géant de la chimie Ineos souhaite construire dans le port d’Anvers.

Selon cet organe, le gouvernement flamand n’a pas suffisamment pris en compte l’impact des rejets d’azote pour le Brabantse Wal, un site naturel situé non loin du projet.
Il estime par ailleurs que l’étude des impacts potentiels du projet industriel sur la nature a été menée de manière inadéquate.
Après cette annulation, les parties concernées peuvent introduire une nouvelle demande. Le gouvernement flamand disposera de six mois pour se prononcer sur celle-ci.

De Wever: « Notre économie touchée au coeur »

Bart De Wever, président de la N-VA et bourgmestre d’Anvers, tire la sonnette d’alarme: « La Flandre risque de rater l’investissement de la décennie, notre économie est touchée au coeur. » Il regrette que ce soit la conséquence du décret sur l’azote et demande qu’on le retire. « Maintenant. »

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content