Maladie, accident ou intempéries: comment partir en vacances bien assuré contre tous ces désagréments

© getty

Une maladie, un accident ou des inondations peuvent sérieusement entraver vos vacances. Une bonne préparation permet d’alléger tracas. Six questions-réponses pour partir en vacances en toute sérénité.

1. Quelles sont les garanties offertes par l’assurance maladie légale ?

L’assurance obligatoire soins de santé et indemnités est obligatoire en Belgique. Chaque Belge doit être affilié auprès d’une mutuelle. Cette institution garantit, entre autres, le remboursement des soins médicaux en Belgique. Elle donne également droit à un remboursement des soins médicaux et à l’étranger. Même un éventuel rapatriement en Belgique est en principe couvert.

N’oubliez donc pas de demander à votre caisse de mutualité, avant votre départ, une carte européenne d’assurance maladie pour chaque membre de votre famille. Cette démarche est gratuite. La carte est valable dans l’Union européenne ainsi qu’au Liechtenstein, en Norvège, en Islande, en Suisse et (via une Medicare Card liée) en Australie. Remarque : la carte n’est valable que deux ans. N’oubliez donc pas d’en demander un renouvellement à temps.

A l’étranger, sur présentation de votre carte d’assurance maladie, vous pouvez généralement compter sur une hospitalisation « facilité », car la plupart des frais médicaux seront alors traités directement avec votre caisse d’assurance maladie. Dans certains cas, il vous sera demandé d’avancer le montant. Si cela arrive, conservez bien tous les originaux des factures et des reçus.

Si jamais votre carte d’assurance maladie était refusée : contactez immédiatement le centre d’urgence de votre caisse d’assurance maladie. Le numéro de téléphone figure sur la carte. Il est également conseillé de l’enregistrer dans votre téléphone. Attention aux cliniques privées : elles sont plus chères que les hôpitaux publics et votre mutuelle peut refuser de rembourser ces frais supplémentaires.

Vous vous rendez dans un pays où la carte européenne d’assurance maladie n’est pas d’application ? Sachez que la Belgique a conclu des accords bilatéraux avec plusieurs pays. Informez-vous auprès de votre caisse de mutualité et demandez les documents nécessaires pour les vacances.

2. Que couvre l’assurance complémentaire d’assistance voyage ?

Quoi qu’il en soit, il est conseillé de demander à l’avance à votre caisse d’assurance maladie quels sont les frais médicaux pris en charge à l’étranger. Surtout si vous vous rendez dans un pays où la carte européenne n’est pas acceptée ou avec lequel aucun accord bilatéral n’a été conclu.

Sachez également que la couverture standard de l’assurance maladie légale ne rembourse que les frais liés aux soins médicaux urgents. Il peut donc être utile d’envisager de souscrire une assurance complémentaire d’assistance voyage lors de vos vacances. Cela permettra un remboursement plus souple des frais médicaux, même dans un hôpital privé.

Cependant, la valeur ajoutée d’une telle police réside principalement dans l’assistance non médicale dont vous et votre famille bénéficiez. Selon l’assureur et la formule choisie, elle peut, par exemple, prévoir une avance de fonds en cas de perte ou de vol de votre portefeuille, ou l’envoi de lunettes, d’une prothèse ou de médicaments sur votre lieu de vacances. Cette assurance complémentaire d’assistance voyage peut également couvrir le rapatriement (plus important) de vous-même ou d’un membre de votre famille malade, la surveillance de vos enfants lorsque vous êtes vous-même hospitalisé, voire le remboursement des frais de recherche et de sauvetage (en montagne par exemple). Même si vous devez prolonger votre séjour pour cause de force majeure, les frais y afférents seront remboursés dans certains cas.

Tout aussi pratique, le fait que cette police d’assurance prévoie souvent une assistance juridique limitée, par exemple si vous êtes poursuivi en justice ou si vous avez besoin d’un avocat pendant vos vacances.

3. Où peut-on se procurer une telle assurance assistance voyage ?

Vous pouvez souscrire une assurance complémentaire d’assistance voyage auprès d’une compagnie d’assurance ou de votre caisse d’assurance maladie. Certaines agences de voyages et voyagistes proposent également cette option. Votre carte de crédit peut également offrir une couverture similaire, mais uniquement pour les voyages réservés avec cette carte.

L’offre du marché est vaste et les différences sont importantes. Comparez donc non seulement les primes, mais aussi les conditions, les montants couverts, les franchises et les exclusions. Des sites web comme Assurances.be et Reisverzekering Vergelijk vous aideront, mais pour des conseils sur mesure, mieux vaut s’adresser à un courtier.

Renseignez-vous également sur la couverture géographique. La plupart des polices d’assurance voyage couvrent le monde entier, mais certaines ne couvrent que l’Europe ou la Méditerranée, par exemple. Dans les zones à haut risque, c’est-à-dire les pays pour lesquels le gouvernement belge a émis un avis de voyage négatif, la couverture n’est pratiquement jamais assurée.

4. Quelles sont les autres extensions possibles ?

En général, vous pouvez encore étendre la couverture d’une police complémentaire en y ajoutant une garantie pour vos bagages. Cette garantie couvre vos bagages et leur contenu en cas de vol, de perte ou de détérioration. Elle couvre également les achats urgents que vous devriez faire une fois arrivé sur place si vos bagages sont retardés ou perdus, lors d’un voyage en avion par exemple.

La garantie optionnelle « annulation de voyage » prévoit une compensation financière si vous devez annuler votre voyage suite à un accident, une maladie ou un décès. Les complications liées à une grossesse, un divorce, un licenciement, l’obligation de se présenter à un nouvel emploi et les examens de passage sont aussi souvent des raisons valables.

En général, vous pouvez également étendre la police d’assurance avec des garanties supplémentaires pour votre voiture. Dans ce cas, vous pouvez alors compter sur une assistance technique, un dépannage ou un service de remorquage, l’envoi de pièces détachées, le remboursement des frais d’hébergement ou de transport en attendant les réparations, le remboursement des frais d’entreposage et l’enlèvement de votre véhicule abandonné.

5. Est-il préférable de choisir une police temporaire ou un contrat annuel ?

Lorsque vous souhaitez souscrire une assurance assistance voyage, vous avez le choix entre une couverture temporaire et un contrat annuel. Un contrat temporaire est valable pour une période déterminée (par exemple, la durée de vos vacances) et est souscrit pour une seule destination (celle de vos vacances). Une assurance annuelle est valable pour une année entière, quel que soit le nombre de voyages. Le contrat peut être renouvelé chaque année.

Pour ceux qui voyagent plus d’une fois sur l’année, un contrat annuel peut être l’option la moins chère. Vous avez prévu un city trip et un séjour au ski en plus de vos vacances d’été ? Dans ce cas, n’hésitez pas à demander un comparatif à votre assureur. Souvent, les garanties d’un contrat annuel sont même légèrement plus étendues que celles d’un contrat temporaire.

Mais sachez qu’avec un contrat annuel, vous n’êtes pas automatiquement assuré pour un séjour de 365 jours à l’étranger. Bon nombre d’assureurs proposent par exemple une couverture pour un maximum de trois mois consécutifs à l’étranger. Si vous envisagez des vacances plus longues, vous pouvez obtenir une prolongation de cette période, moyennant le paiement d’une prime supplémentaire.

6. Quelles autres assurances peuvent être utiles en voyage ?

Voici d’autres assurances qui peuvent également être utiles à l’étranger :

– Votre assurance familiale couvre votre responsabilité civile et celle de votre famille pour les dommages causés à des tiers et à leurs biens. La couverture de la police s’applique à l’Europe et dans le bassin méditerranéen, voire dans le monde entier.

– Votre assurance hospitalisation couvre les frais d’hospitalisation et les frais médicaux pendant le mois qui précède et les trois mois qui suivent l’hospitalisation. La couverture est généralement globale, mais l’assistance réelle n’est généralement pas prévue dans le contrat standard.

– Votre assurance habitation couvre non seulement les dommages causés à votre propre habitation et à son contenu, mais aussi à la maison de vacances dans laquelle vous séjournez (y compris son contenu).Si vos propres biens sont endommagés, par exemple à la suite d’un dégât des eaux dans une maison louée, ils seront également indemnisés.

– Votre assurance automobile est valable pour votre propre voiture dans tous les pays mentionnés sur votre carte verte d’assurance (l’Union européenne et de nombreux autres pays). Vous louez une voiture sur place ? Sachez que l’assurance standard du loueur est généralement assez limitée.

– Votre assurance assistance juridique fait généralement partie d’une autre police d’assurance, comme votre assurance automobile ou votre assurance familiale. Elle vous fournit une assistance juridique et défend vos intérêts en cas de litige. Cette assistance juridique s’applique également à l’étranger.

Retrouvez l’ensemble des articles de notre dossier Vacances d’été 2023

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content