Les surplus européens poussent les prix de l’électricité en-dessous de zéro en Belgique

APPLICATION Chez nous, le gestionnaire du réseau d’électricité haute tension, Elia, expérimente la blockchain depuis plusieurs années. © GETTY IMAGES

Les prix de gros de l’électricité en Belgique ont été majoritairement négatifs dimanche. C’est ce que révèlent les données de la bourse de l’électricité Epex Spot. La raison en est un surplus d’électricité en Europe.

Il s’agit des prix que les fournisseurs d’énergie et les grands consommateurs, tels que les entreprises à forte consommation d’énergie, ont payé samedi pour l’électricité livrée dimanche (« day ahead »). À partir de 4 heures du matin, ils étaient négatifs et le sont restés jusqu’à 19 heures, à l’exception de l’heure comprise entre 12 heures et 13 heures, où l’électricité est gratuite (0,00 euros). Le prix atteint un creux entre 15 et 16 heures, c’est à ce moment-là que les clients reçoivent jusqu’à 120 euros par mégawattheure qu’ils prélèvent sur le réseau. Par conséquent, le prix moyen pour l’ensemble de la journée est également négatif: -2,35 euros par mégawattheure.

Selon le négociant en énergie Matthias Detremmerie, la faiblesse des prix est due à un concours de circonstances. « Il ne fait pas trop chaud, il y a beaucoup de soleil et un peu de vent », explique-t-il. Cela se traduit par un surplus d’électricité dans toute l’Europe un dimanche de vacances.

« D’habitude, nous nous débarrassons de notre surplus d’électricité par l’intermédiaire des pays voisins, mais aujourd’hui, ces derniers aggravent la situation », explique M. Detremmerie. Il fait référence aux Pays-Bas, où le prix day-ahead pour dimanche est indiqué à -500 euros par mégawattheure plusieurs heures durant. Les prix day-ahead pour ce lundi sont à nouveau légèrement plus élevés. Ce n’est qu’entre 14 et 16 heures qu’on observe des tarifs négatifs limités (-4,99 et -1,04 euros par MWh). Le prix moyen s’établit à 58,38 euros par mégawattheure.

Partner Content