Le bitcoin bondit, l’ETF dédié semble enfin sur les rails

Bitcoin. (Photo by Beata Zawrzel/NurPhoto via Getty Images) © Getty Images

Le bitcoin a atteint lundi son plus haut niveau depuis deux mois, tiré par l’espoir de voir le régulateur américain des marchés, la SEC, autoriser prochainement un nouveau produit de placement grand public dans cette devise numérique.

Vers 16h GMT (18h, heure de Bruxelles), la monnaie dématérialisée la plus importante par la valeur des actifs en circulation (550 milliards de dollars) prenait 3,36%, à 28.122 dollars.

Une cour d’appel fédérale de Washington a donné raison fin août au gestionnaire d’actifs en cryptomonnaies Grayscale, qui contestait à la SEC son refus d’autoriser la cotation d’un fonds indiciel (ETF), dont les actifs étaient investis en bitcoins.

La SEC avait 45 jours pour faire appel de cette décision mais a laissé passer l’échéance, vendredi, sans saisir de nouveau la justice. Le silence du régulateur a été interprété comme le signe d’une approche nouvelle de ces produits de placement, après des années d’obstruction.

S’exposer aux crypto sans placement direct

Un fonds ETF permettrait à tout investisseur d’être exposé aux cryptomonnaies sans avoir à placer directement son argent en monnaie numérique, évitant ainsi de passer par des plateformes d’échanges dédiées.

Beaucoup voient ce possible développement comme un accélérateur à la diffusion des cryptomonnaies.
Des ETF liés à des contrats à terme sur le bitcoin ou à des sociétés exposées aux cryptomonnaies existent déjà, comme le ProShares Bitcoin Stratefy ETF, le premier à avoir été lancé, en octobre 2021. Mais aucun n’est investi directement en bitcoins.

Sollicitée par l’AFP concernant le dossier de candidature de Grayscale, la SEC s’est refusée à tout commentaire.

« La cour (qui a statué fin août) va rendre une décision définitive dans les sept jours » suivant l’expiration du délai pour interjeter appel, a indiqué une porte-parole de Grayscale à l’AFP.

BlackRock

Le sursaut du bitcoin lundi est aussi à mettre au crédit d’une information du site spécialisé Cointelegraph, selon lequel un autre ETF similaire, soumis à la SEC par le géant de la gestion d’actifs BlackRock, avait reçu le feu vert du régulateur.

Le dossier de BlackRock « est toujours en cours d’examen par la SEC », a commenté une porte-parole du gestionnaire d’actifs, en réaction, démentant ainsi l’information.

Partner Content