Des ateliers itinérants sur la banque en ligne en Wallonie: l’ambition est de former entre 500 et 750 personnes « éloignées du numérique »

Les Wallons connaissant des difficultés avec l’utilisation du numérique pourront prendre part à des ateliers itinérants qui proposeront une formation à la banque en ligne et une sensibilisation aux risques de fraude, annonce mercredi Febelfin.

Cette tournée de formation intitulée « J’adopte la banque numérique » est le fruit d’une collaboration entre le ministre wallon de l’Économie et du Numérique Willy Borsus, le Service public de Wallonie (SPW), l’Agence du Numérique et la Fédération belge du secteur financier. Elle sillonnera le sud de la Belgique entre novembre 2023 et décembre 2024.

Concrètement, des ateliers pratiques et théoriques gratuits d’une durée de 2h30 seront organisés par Febelfin dans plus de 35 espaces publics numériques (EPN) wallons, des structures de proximité équipées de matériel informatique, connectées à internet et ouvertes à tous les citoyens. L’ambition est de former entre 500 et 750 personnes « éloignées du numérique ». Outre la formation à la banque en ligne et la prévention contre les risques de fraude, les participants pourront poser, de manière confidentielle, des questions concrètes à leur banquier local, qui sera présent lors des ateliers.

Former entre 500 et 750 personnes « éloignées du numérique »


« Les usages du numérique font dorénavant partie de notre quotidien et notamment lorsqu’il s’agit de recourir à des services bancaires. Il faut hélas reconnaître que pour de nombreux concitoyens ces usages représentent une difficulté », explique Willy Borsus dans un communiqué. « Des initiatives comme celle-ci vont permettre de familiariser de nombreuses personnes à toute une série d’opérations bancaires mais également de les sensibiliser aux menaces potentielles et aux fraudes en ligne. »

La première formation a lieu ce mercredi à l’EPN de Bassenge. Les dates et les liens vers les inscriptions peuvent être retrouvés sur le site eventbrite.be. Febelfin précise que des initiatives similaires existent à Bruxelles et en Flandre.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content