Pourquoi l'entreprise Celyad a opté pour une "technologie de rupture"

En travaillant sur l'ARN plutôt que l'ADN pour modifier les cellules CAR-T, il y a moyen de développer des approches thérapeutiques moins coûteuses et plus efficaces. C'est ce qu'a confirmé l'étude préclinique menée par Celyad avec sa plateforme shRNA et présentée ce lundi 18 mars à New York.