La Fédération Wallonie-Bruxelles soucieuse d'un financement correct

La Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) recherche sur le marché les sources de financement et les partenaires bancaires et financiers les plus intéressants pour ses projets. Pour ce faire, elle met en oeuvre une stratégie de financement claire et basée sur des principes de gestion rigoureux. Dans le cadre de cette stratégie, ce sont surtout la communication, la transparence, la souplesse et les délais de réaction qui se révèlent essentiels. Sébastien Yerna, Directeur général de la Direction générale du Budget et des Finances de la FWB, s'en explique.

La Fédération Wallonie-Bruxelles soucieuse d'un financement correct

© Getty Images/iStockphoto

La politique de communication du département de la gestion de la dette et de la trésorerie est présentée au ministre du Budget sur avis rendu par le Conseil Communautaire du Trésor et peut être considérée comme une stratégie ciblant les investisseurs dans une optique de dialogue fluide et transparent. Des programmes d'émission sont mis sur pied pour appliquer cette stratégie:

- un programme EMTN (European Medium Term Notes) de 5 milliards d'euros pour l'émission d'obligations, déployé depuis 2003 avec Belfius et Deutsche Bank comme Co-Arrangers;

- trois programmes de financement belges pour l'émission de commercial paper, lancés depuis 1994 avec Belfius (2,5 milliards) et ultérieurement avec BNP Paribas Fortis (750 millions) et avec ING (750 millions).

Le crédit bancaire temporairement plus cher

Le crédit bancaire représente un financement qui n'est plus très fréquemment utilisé depuis pas mal de temps déjà par la Direction de la Dette de la FWB essentiellement en raison du fait qu'il se révèle plus coûteux que les obligations. "Mais les choses peuvent évoluer si nous recevons des offres concurrentielles, comme par exemple le récent financement avec la BEI (600 millions d'euros), même s'il s'agit d'un financement spécifique", estime Sébastien Yerna.

"Les investisseurs connaissent et apprécient les programmes au sein desquels nous travaillons, dans la mesure où ceux-ci nous permettent de réagir rapidement à des propositions intéressantes et d'émettre des obligations. Par ailleurs, nous concluons de plus en plus de conventions de type 'Schuldschein'. Il s'agit d'un financement qui se situe à mi-chemin entre un emprunt obligataire et un crédit bancaire. A fin décembre 2016, nous avions emprunté sous ce format pour un montant total de 1,3 milliard, soit plus de 20% de notre portefeuille de dette à cette date."

Les atouts de Belfius Banque comme Agent

Belfius Banque a présenté dans le cadre du Contrat caissier (jusqu'à 2018) la meilleure proposition à la Fédération Wallonie-Bruxelles. "Il est clair que la banque dispose d'atouts importants pour se positionner plus favorablement que ses concurrents. Reste que pour certaines missions, nous préférons nous tourner vers d'autres acteurs financiers lorsqu'ils présentent des offres de meilleure qualité. L'un de nos principes de gestion s'intitule justement 'Prudence, compétitivité et efficience dans les opérations décisives'."

Belfius Banque connaît parfaitement les entités publiques belges, non seulement comme 'caissier' pour nombre d'entre elles, mais aussi comme véritable partenaire à long terme. D'ailleurs, Belfius Banque adapte sa stratégie et son approche aux besoins spécifiques du secteur public. Sébastien Yerna: "Belfius Banque s'est vue confier en tant qu'intermédiaire financier pas moins de 22,4% des opérations de financement réalisées par la Fédération Wallonie-Bruxelles en 2014, 2015 et 2016. Soit pour 540,5 millions sur un total de 2.408 millions. Nous avons emprunté l'ensemble du montant auprès de 18 banques différentes, lesquelles ont placé nos obligations dans plusieurs pays en tant que dealers."

Les atouts de Belfius Banque dans le placement

Sur base des principes de transparence, d'égalité de traitement et de mise en compétition, la FBW accepte les meilleures offres. Dans ce contexte, l'encours des obligations chez Belfius Banque s'élevait fin décembre 2016 à 1,6 milliard d'euros. Sébastien Yerna: "Ce montant représente 26% de notre portefeuille de dettes à long terme."

La FWB se finance essentiellement par des placements privés auprès d'investisseurs institutionnels. Sébastien Yerna: "Belfius Banque informe les investisseurs de la stratégie financière et des besoins en financement de la FWB (montants, durées, taux fixes ou variables, marge maximale par rapport aux OLO, etc.). Et dès qu'un investisseur se montre intéressé, Belfius Banque prend contact avec nous en tant que dealer."

Collaboration professionnelle et agréable

Les contacts avec les équipes de Belfius Banque se font à dates régulières; c'est ainsi que Belfius Banque organise également chaque année dans le cadre du Contrat caissier un séminaire où sont expliqués et abordés différents thèmes ainsi que les dernières tendances du marché. "La collaboration entre nous se révèle professionnelle et agréable", conclut Sébastien Yerna.

Nos partenaires