La Communauté germanophone finance ses infrastructures avec des obligations

Dans le cadre d'un règlement budgétaire voté par le Parlement, la Communauté germanophone gère sa comptabilité comme une entreprise privée classique, avec un compte de résultat et un bilan. Contrairement à certaines autres institutions publiques, la Communauté germanophone peut recourir à l'ensemble des instruments financiers traditionnels pour le financement de ses infrastructures. Dont l'émission de billets de trésorerie. Dany Bongartz, directeur du département Finances et Budget, s'en explique.

La Communauté germanophone finance ses infrastructures avec des obligations

Au niveau de la Communauté germanophone comme partout ailleurs, les besoins en rénovation ou nouvelle construction d'infrastructures sont bien réels. En tant que source financement, les emprunts et lignes de crédit classiques sont envisagés. Mais aussi l'émission de billets de trésorerie, en d'autres termes d'obligations et d'autres titres de créance, tant à court qu'à long terme.

Projets pluriannuels d'infrastructures

Dany Bongartz: "Dans le cadre d'un programme pluriannuel spécifique comme cadre juridique, nous pouvons aligner nos besoins financiers sur les évolutions et les opportunités du marché des capitaux. Notre directeur financier peut suivre en ligne l'ensemble des données financières sur le marché des capitaux afin de choisir au moment opportun la forme de financement la mieux appropriée à nos projets d'infrastructure."

Dany Bongartz, directeur du département Finances et Budget de la Communauté germanophone.

Dany Bongartz, directeur du département Finances et Budget de la Communauté germanophone.

"Si nous souhaitons effectivement récolter des fonds", poursuit Bongartz, "nous prenons contact avec la salle des marchés de Belfius Banque. A ce niveau, des spécialistes vérifient s'il y a suffisamment d'investisseurs pour les obligations que nous émettons en tant que Communauté germanophone. L'émission de billets de trésorerie apparaît comme un évidence du fait de la souplesse de traitement et des taux intéressants pour le financement à long terme (de cinq à dix ans)."

Pléthore de projets

La récente émission d'obligations est destinée à refinancer ou à consolider la dette actuelle à court terme. Il s'agit d'une dette dans le cadre du financement de projets d'infrastructure au sein d'un programme (2013-2017) couvrant:

- un partenariat public-privé pour la rénovation et la construction de huit écoles (avec ateliers et salles de sport) sur trois sites différents à Eupen

- la rénovation de plusieurs maisons de repos et de soins

- la construction d'une piscine à Eupen

- la construction d'un nouveau siège pour le Parlement

Le montant a d'ailleurs été porté de 13 à 32 millions d'euros. Sur ce montant, 13 millions d'euros sont destinés au bâtiment principal de l'hôpital d'Eupen. Autre projet important, le nouveau partenariat public-privé pour la rénovation de l'ensemble des écoles de La Calamine et de Saint-Vith. Tandis que Saint-Vith accueillera un nouveau campus pour des formations techniques.

Partager

En tant qu'émetteur, nous avons reçu de Belfius Banque un service complet.

Les atouts pertinents de la banque

Belfius Banque dispose d'une expérience approfondie de l'émission d'obligations pour le secteur public. "C'est pour la première fois dans les années '90 déjà que la banque a procédé à des émissions de bons du trésor pour la Communauté française de Belgique", rappelle encore Dany Bongartz. "Au fil des années, les experts de Belfius Banque ont appris à comprendre parfaitement la manière de travailler du secteur public (administrations, villes, universités, etc.)."

"En tant qu'émetteur, nous avons reçu de Belfius Banque un service complet", ajoute encore Bongartz. "Celui-ci couvre tant l'analyse et la structuration de la documentation que le marketing et le placement des obligations aussi bien auprès des investisseurs belges qu'étrangers. En outre, nous avons pu bénéficier d'un excellent suivi du paiement des coupons et du remboursement du capital."

La Communauté germanophone finance ses infrastructures avec des obligations

Partenaire financier central

"Lors de la récente émission (de 150,3 millions d'euros), nous avons pu via Belfius Banque placer une partie de nos obligations auprès d'investisseurs étrangers. L'expertise de Belfius Banque dans les domaines tant de l'émission que du placement en fait un partenaire financier central pour les organismes publics qui s'adressent au marché des capitaux pour la collecte de moyens financiers."

" Il est agréable de travailler avec Belfius Banque", conclut Dany Bongartz. "Les équipes sont stables et les collaborateurs participent à notre réflexion. Qui plus est, ils n'hésitent pas à donner des conseils, ce qui se révèle pratique pour une gestion optimale de notre dette publique et pour les décisions financières que nous devons prendre."

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires