Zapatero révèle avoir refusé trois fois le sauvetage de l'Espagne

26/11/13 à 13:15 - Mise à jour à 13:15

Source: Trends-Tendances

(Belga) L'ex-chef du gouvernement socialiste espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, a révélé mardi avoir rejeté trois fois le sauvetage financier de son pays entre juin 2010 et les élections de novembre 2011, en présentant son livre "Le Dilemme".

"Dans la période des trois ans de crise, en particulier à partir de mai 2010 avec la crise de la dette, il y a eu trois moments où d'une manière plus ou moins explicite, on m'a suggéré de demander une aide financière", a expliqué M. Zapatero. "J'ai dit trois fois non et je l'ai dit parce que j'avais la conviction que notre capacité de financement par le Trésor était parfaitement viable". "Et, évidemment, parce que j'ai toujours compris que l'aide financière, qui s'accompagne toujours de conditions, aurait été très négative pour les projections futures et la reprise de l'économie espagnole", ajoute-t-il. "Mon obsession était que l'Espagne ne tombe pas", écrit l'ancien Premier ministre dans son livre où il raconte que la première proposition de sauvetage est venue en juin 2010 du président à l'époque du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn. La deuxième vint du président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, en août 2011 et la troisième de la chancelière allemande Angela Merkel, quelques jours à peine avant les élections anticipées du 20 novembre 2011, remportées par le Parti populaire, conservateur, de Mariano Rajoy. Mariano Rajoy a annoncé en 2012 un plan d'austérité sans précédent avec des économies de 150 milliards d'euros sur trois ans, pour juguler une dette et un déficit public galopants. Le pays a dû avoir recours à un sauvetage européen de 41,3 milliards d'euros pour ses banques. (Belga)

Nos partenaires