Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

19/01/10 à 15:22 - Mise à jour à 15:22

Votre compte d'épargne ne dépassera pas 6 % de sitôt

Notre grand argentier n'a pas le temps de réfléchir à une augmentation du plafond au taux de base. Et les banques ne sont pas preneuses.

Votre compte d'épargne ne dépassera pas 6 % de sitôt

Ne pas gérer son épargne est criminel aujourd'hui. Si vous n'êtes pas encore partis en vacances, posez-vous la question de savoir si votre épargne bancaire est bien rémunérée. En effet, avec un taux d'inflation qui avoisine les 5,8 %, celui ou celle qui laisse son livret d'épargne lui rapporter 2 % ou 3 % perd clairement et inutilement de l'argent.

Je dis "inutilement", car beaucoup de petites banques jouent aux opportunistes et peuvent donner jusqu'à 6 % brut. Il suffit de regarder les publicités dans vos journaux et dans certains abribus pour s'en rendre compte. Ce qui est étonnant, c'est qu'avec une inflation de 5,8 %, aucune banque n'offre plus que ces 5 % ou 6 % brut.

La raison de cette limitation est simple : légalement, aucune banque, petite ou grande, ne peut offrir plus de 6 % brut. En effet, le taux d'intérêt de base a été fixé à 4 % par arrêté royal en 1992. La prime de fidélité et d'accroissement ne peut par ailleurs dépasser la moitié de ce pourcentage. Conclusion : 4 % + la moitié de 4 %, cela donne bien un total maximum de 6 %.

Le journal populaire flamand Het Nieuwsblad a demandé, au ministre des Finances, s'il serait possible de remonter ce taux de base. La réponse de son porte-parole a été claire : notre grand argentier n'a pas le temps car, d'ici le 15 juillet, il faut terminer à la fois le contrôle budgétaire et les négociations communautaires.

En fait, il n'est même pas certain que les grandes banques soient preneuses d'une augmentation. Comme elles sont engluées dans la crise des crédits immobiliers américains, elles préfèrent sans doute le statu quo - on se demande bien pourquoi.

Nos partenaires