Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

29/08/11 à 09:39 - Mise à jour à 09:39

Vers un rebond des bourses mondiales

Rien à faire : il y a d'un côté ceux et celles qui sont dégoûtés à jamais de la Bourse et puis ceux qui y croient encore mordicus.

A tort ou à raison, les déçus de la Bourse estiment qu'ils ont reçu assez de claques en dix ans. Pour rappel, les claques en question sont au nombre de quatre. La première date de l'année 2000, date de l'éclatement de la bulle internet. La deuxième a suivi, un an après, avec les attaques du 11 septembre. La troisième claque a pris le temps de venir mais lorsqu'elle a éclaté en 2008 avec la crise des subprimes, l'onde de choc a été terrible. Et puis voilà qu'avec l'été 2011, on peut parler de rechute boursière. Bref, on serait découragé à moins que cela des actions !

Tout cela est vrai mais ne semble pas décourager ceux qui continuent de croire dans le marché des actions. Pour ces indécrottables de la Bourse, le marché actuel offre des opportunités de rebond, autrement dit, les Bourses mondiales vont bénéficier de plusieurs forces de rappel pour reprendre des couleurs. Alors, Quelles sont ou seraient ces forces de rappel ?

La première motivation pour un rebond de la bourse, c'est la valorisation des actions. Cette valorisation est devenue aujourd'hui extrêmement basse. Autrement dit, certaines actions de qualité, ne sont pas chères aujourd'hui, elles seraient même en solde !

Deuxième argument qui plaiderait en faveur d'un rebond des actions, c'est le fait que les entreprises se portent globalement bien. En particulier aux Etats-Unis où 72% des entreprises ont affiché des résultats supérieurs aux attentes des analystes. De plus, toutes ces grandes entreprises cotées disposent de cash pléthorique, autrement dit, d'un matelas de liquidités qui leur servira pour faire des emplettes. Mais attention, les rachats de sociétés ne sont un facteur de soutien que pour certains secteurs et par pour l'ensemble de la Bourse. Il faudra donc être sélectif dans ces achats d'actions et deviner celles qui feront l'objet d'une OPA. Autre argument qui plaiderait en faveur des actions : la baisse de cet été a été spectaculaire et donc excessive. Il suffirait donc que quelques chiffres macroéconomiques soient plus rassurants pour assister à un vif rebond. Historiquement le rebond a été en moyenne de 15% dans des cas pareils. Mais nous sommes ici dans le domaine du raisonnement et la Bourse n'est pas toujours le temps de la rationalité. Prudence donc.

Nos partenaires