Vers un index limité pour les plus riches?

16/11/13 à 07:22 - Mise à jour à 07:22

Source: Trends-Tendances

(Belga) Dans une étude qui sera présentée jeudi prochain au Congrès des économistes de langue française, le commissaire au Plan Henri Bogaert et l'économiste Fanny Robette estiment que si le système de double index avait été appliqué depuis 1996 - date de la loi de sauvegarde de la compétitivité-, le handicap salarial de la Belgique comparé aux trois pays voisins ne serait pas de 5,1% mais seulement de 2,2%, rapportent samedi L'Echo et La Libre Belgique.

Vers un index limité pour les plus riches?

Le double index vise à maintenir une indexation complète pour les faibles revenus, en diminuant l'indexation pour les revenus plus élevés. Cette piste de double indice a déjà été citée dans les débats sur la nécessité d'une réforme de l'indexation des salaires mais son impact est donc désormais chiffré. "En adoptant un tel système de double indice, on préserverait la finalité de l'indexation (la sauvegarde du pouvoir d'achat) tout en corrigeant les défauts du système actuel", écrivent les deux auteurs de l'étude. Selon eux, le système actuel d'indexation a ainsi un effet négatif sur la compétitivité de l'économie. Il n'est par ailleurs pas si avantageux pour le pouvoir d'achat: en cas de forte hausse des prix des produits énergétiques, le pouvoir d'achat diminue pour tout le monde, mais plus fortement chez les plus faibles. Dernier défaut: le système invite peu à opter pour des modes de consommation d'énergie plus économes. Grâce au double indice, ces différents défauts pourraient être évités, insistent les auteurs. (Belga)

Nos partenaires