Vente de Quick à la CDC: Kuhn saisit le Conseil d'Etat contre la nomination de Jouyet

03/09/12 à 19:57 - Mise à jour à 19:57

Source: Trends-Tendances

(Belga) L'homme d'affaires Jean-Marie Kuhn a formellement demandé au Conseil d'Etat d'invalider la nomination de Jean-Pierre Jouyet à la Caisse des dépôts (CDC), en l'accusant de conflits d'intérêts quand il présidait l'Autorité des marchés financiers (AMF), a-t-il indiqué à l'AFP. Selon lui, M. Jouyet aurait protégé Albert Frère lors de la vente de la société Quick à la Caisse des dépôts par le milliardaire belge en 2006.

M. Kuhn a adressé le 24 août à la juridiction administrative une requête en annulation du décret du 19 juillet 2012 qui a formalisé la nomination de M. Jouyet. Dans cette requête, l'homme d'affaires affirme que M. Jouyet est dans "l'impossibilité d'exercer pleinement, sereinement et dans le seul intérêt général les fonctions éminentes de directeur général de la CDC". M. Kuhn s'est notamment fait connaître ces dernières années pour avoir déposé plusieurs plaintes en France et en Belgique sur les conditions de la vente en 2006 de la société Quick à la CDC par le milliardaire belge Albert Frère. Une enquête a été ouverte par la justice belge. Dans sa requête, il accuse M. Jouyet d'avoir, quand il était président de l'AMF de 2008 à 2012, constamment cherché à protéger M. Frère, en classant notamment sans suite le dossier sur l'affaire Quick qui avait été ouvert par l'Autorité des marchés financiers. Il dénonce dans cette affaire un conflit d'intérêts pour M. Jouyet au travers des liens entre le groupe Taittinger, dont son épouse est l'héritière, et le groupe Frère. (OSA)

Nos partenaires