USA: AIG refuse de poursuivre le gouvernement aux côtés de son ex-PDG

09/01/13 à 22:49 - Mise à jour à 22:49

Source: Trends-Tendances

(Belga) L'assureur américain AIG a annoncé mercredi que son conseil d'administration avait refusé de se joindre à une plainte contre le gouvernement américain déposée par son ex-PDG Maurice Greenberg et sa société Starr International.

AIG avait échappé à la faillite en 2008, au plus fort de la crise financière, grâce à un plan de sauvetage du Trésor américain et de la Réserve fédérale de New York, qui lui avaient apporté des aides totalisant 182 milliards de dollars. Le Conseil d'administration (CA) d'AIG "a décidé de refuser totalement la demande de Starr, et ne va pas poursuivre (le gouvernement) ni permettre à Starr de mener ces accusations en son nom", a expliqué l'assureur dans un communiqué. "L'Amérique a investi dans les 62.000 employés d'AIG et nous avons tenu notre promesse de reconstruire cette formidable entreprise, de rembourser chaque dollar investi par les Américains et de générer un bénéfice pour ceux qui nous ont fait confiance", ajoute-t-il. "A ce jour, AIG a remboursé 205 milliards de dollars à l'Amérique, y compris un bénéfice de 22,7 milliards de dollars. Nous continuons à remercier les Etats-Unis pour leur soutien", a-t-il conclu. L'annonce qu'AIG envisageait de s'associer à une plainte de Maurice Greenberg, l'ex-PDG historique d'AIG, avait fait scandale mardi sur les réseaux sociaux et dans la presse américaine. Elle tombait mal au moment où l'assureur a lancé une grande campagne publicitaire aux Etats-Unis sur le thème "merci l'Amérique". L'ex-patron historique d'AIG avait porté plainte en novembre 2011 au nom de de Starr et d'autres actionnaires d'AIG contre le gouvernement américain auquel il réclame 25 milliards de dollars, l'accusant de l'avoir spolié ainsi que Starr en venant à la rescousse de l'assureur pendant la crise. (THA)

Nos partenaires