Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

05/06/14 à 10:53 - Mise à jour à 10:53

Une prochaine crise en 2015, Attali aurait-il raison?

Il y a des personnes qui adorent jouer à se faire peur ou à nous faire peur - surtout quand la personne en question nous annonce une prochaine crise et pour pas plus tard qu'en 2015.

On a alors envie de dire "ah non, pas encore, pas ce genre de discours, svp. Nous avons au contraire besoin de nouvelles positives. De grâce, arrêtez de broyer du noir". Quand la personne qui tient ce genre de discours de fin du monde est un habitué des discussions du café du commerce, ce n'est pas grave mais que peut-on répondre à Jacques Attali quand il écrit dans son dernier éditorial que la prochaine crise aura lieu en 2015 ? Jacques Attali est un intellectuel de premier plan en France et ces livres sont très lus, y compris en Belgique. Aurait-il dès lors raison, hélas, triple hélas ?

Première réponse : Jacques Attali a beau être extrêmement brillant, il s'est déjà trompé à plusieurs reprises. N'est-ce pas lui qui avait annoncé, très sûr de lui, que l'euro ne passerait pas l'hiver 2011 ? Aujourd'hui, l'euro se porte comme un charme, à tel point que pas mal d'économistes pensent que l'euro est trop fort et pénalise nos exportations !

Deuxième réponse : depuis le début de cette crise, il y a plein de gens plus ou moins connus, qui passent leur temps à dire qu'ils avaient prédit la crise, bien entendu, rien n'est plus faux, mais cela leur fait plaisir de se faire passer pour des gourous. Et puis, parmi les rares personnes qui ont prédit la crise, il y a ceux qui veulent faire le double salto arrière en prédisant à nouveau la prochaine crise. C'est, par exemple, le cas de l'américain Nouriel Roubini, cet économiste était un illustre inconnu jusqu'au jour où tout le monde a pu constater qu'il faisait partie des rares à avoir annoncé et décrit clairement la crise de 2008. Mais depuis lors, grisé par ce succès et les multiples prises de parole payées à prix d'or, il n'a de cesser d'annoncer la fin du monde pour demain, et depuis lors, il s'est toujours trompé !

Quant à Jacques Attali, son raisonnement est simple à la base : depuis 25 ans, il y a une crise tous les 7 ans, et donc la prochaine a-t-il calculé aura lieu en 2015, du moins, si on ne bouge pas dans la direction qu'il indique. I ne reste qu'à espérer qu'il se trompe une fois de plus. En revanche, ce qui est vrai dans son "raisonnement cyclique", c'est que si une crise devait avoir lieu prochainement, nous serions plus démunis, car nous n'avons plus de munitions, tous nos jokers ont été utilisés, nous ne pouvons plus nous endetter davantage et la banque centrale européenne a déjà utilisé tous les moyens à sa disposition. La conclusion est simple : il ne reste plus qu'à espérer que Jacques Attali vende beaucoup de livres, mais continue à se tromper, c'est tout le mal que je nous souhaite.

Nos partenaires