Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

05/08/13 à 12:26 - Mise à jour à 12:26

Une naissance, une fille... une augmentation !

La période de l'été permet de voir les choses un peu plus positivement. Je ne résiste donc pas au plaisir de partager une nouvelle découverte, plutôt sympa et corroborée par des économistes très sérieux, et qui vous permettra, si vous êtes une femme, d'augmenter un peu votre salaire mensuel. Par quel miracle, direz-vous ? En résumé, par le miracle de la... compréhension de votre patron !

Le New York Times, qui a évoqué cette étude, nous en dit plus : quand le patron d'une entreprise devient papa d'une petite fille, il a tendance à avoir un déclic psychologique. Cette naissance le rend souvent plus sensible à la cause féminine ; et donc, les patrons en question accordent, peu de temps après la naissance de leur petite fille, une hausse de salaire supérieure pour les femmes de l'entreprise que pour les hommes de la même entreprise. Ce phénomène est encore plus visible dans les PME car traditionnellement les patrons de PME sont plus proches de leurs collaborateurs que dans une multinationale ! Et si, en plus, c'est le premier enfant de votre patron, alors c'est bingo, le bonus supplémentaire n'est jamais très loin.

Rassurez-vous ce n'est pas un poisson d'avril, je vous rappelle que nous sommes en été, mais c'est au contraire le fruit d'une étude très sérieuse menée par des universitaires américains et danois (Université du Maryland, de la Columbia Business School de New York et de l'Université de Aalborg au Danemark) sur un échantillon de 6.321 entreprises et sur une durée conséquente, ç'est-à-dire sur une période allant de 1995 à... 2006 !
Le résultat de cette étude peut se résumer par le fait que la fille du patron réduit en quelque sorte les inégalités salariales au sein de l'entreprise.

Mais je m'en voudrais de ne pas être honnête jusqu'au bout, ce déclic de votre patron n'a lieu que pour sa première fille ! La naissance d'une seconde fille n'a aucun impact sur votre salaire, ce qui montre qu'on s'habitue hélas à tout... Deuxième bémol, ces chiffres sont relatifs à la situation au Danemark, un pays connu pour être traditionnellement plus égalitaire que la Belgique. Il ne vous reste plus qu'à parler de cette étude à votre patron s'il devient l'heureux papa d'une charmante petite fille ! Et qui sait, peut-être aura-t-il un déclic ?

Source de cette étude :
Fatherhood and Managerial Style
How a Male CEO's Children Affect the Wages of His Employees - (Michael S. Dahl, Aalborg University; Cristian L. Dezs?, Robert H. Smith School of Business, University of Maryland ; David Gaddis Ross, Columbia Business School)

Nos partenaires