"Une harmonisation des statuts à la hausse est impayable"

06/06/13 à 16:40 - Mise à jour à 16:40

Source: Trends-Tendances

(Belga) "Une harmonisation à la hausse des statuts d'ouvrier et d'employé est impayable et aurait un effet sur l'emploi par une diminution des embauches", a réagi jeudi l'Union wallonne des entreprises (UWE) dans un communiqué, tandis que plus de 25.000 manifestants réunis à l'initiative de la CSC et de la FGTB défilaient dans les rues de Bruxelles pour exiger du gouvernement qu'il propose une solution satisfaisante sur l'épineuse question du statut unique des travailleurs.

"A l'analyse de toutes les propositions connues, il apparaît que la seule solution raisonnable passe par un compromis entre les deux statuts actuels. Mais une harmonisation à la hausse est impayable", indique l'UWE. Les syndicats exigent un alignement des statuts d'ouvrier et d'employé. Ils plaident notamment pour l'égalisation de la durée du préavis en cas de licenciement, nettement plus courte chez les ouvriers que chez les employés. "Il est grand temps que les ouvriers dans ce pays soient protégés correctement, comme les employés, au même niveau", a ainsi déclaré la secrétaire générale de la FGTB, Anne Demelenne, lors de la manifestation de jeudi. Selon un arrêt de la Cour constitutionnelle, la différence de statut entre ouvriers et employés est contraire à la Constitution et une solution doit être trouvée pour le 8 juillet. Le dossier est actuellement entre les mains du gouvernement qui doit formuler des propositions de compromis. Syndicats, employeurs et gouvernement se réuniront vendredi au sein du Groupe des 10 (patrons et syndicats). (Belga)

Nos partenaires