Une centaine de militants de la CNE investissent le cabinet de la ministre de l'Emploi

03/06/13 à 13:48 - Mise à jour à 13:48

Source: Trends-Tendances

(Belga) Une centaine de militants de la Centrale Nationale des Employés (CNE) ont investi lundi le cabinet de la ministre de l'Emploi, Monica De Coninck, pour réclamer un statut commun ouvrier-employé et marquer leur opposition à certaines pistes récemment révélées par La Libre Belgique.

Une centaine de militants de la CNE investissent le cabinet de la ministre de l'Emploi

Les militants ont investi vers 11h00 la cour intérieure du SPF Emploi, où est installé le cabinet de la ministre. Pendant près d'une heure, les militants ont clamé leurs revendications, avant de rencontrer la chef de cabinet Eva Van Hoorde. Le syndicat chrétien réclame une harmonisation du pécule de vacances, un même salaire garanti en cas de maladie pour tous les travailleurs, un même régime de chômage temporaire ainsi qu'un même préavis. Lors de rencontre avec le cabinet, la CNE a abordé en particulier la nécessité de mettre fin à de toutes les discriminations entre ouvriers et employés et de faire payer les préavis aux employeurs. Elle a également revendiqué une harmonisation des statuts vers le haut et souligné qu'il ne fallait pas sacrifier le statut des futurs travailleurs. La Libre Belgique avait récemment évoqué des pistes envisagées pour une meilleure harmonisation des statuts ouvrier-employé. "Le cabinet a indiqué que les informations révélées par la presse étaient prématurées et que le gouvernement n'avait pas encore pris position", a expliqué le secrétaire général Felipe Van Keirsbilck. "La ministre serait favorable à la suppression de toutes les discriminations légales et à une harmonisation vers le haut", a-t-il ajouté. Selon lui, le cabinet estime également que ce n'est pas à la sécurité sociale de payer le préavis et qu'il serait immoral de sacrifier le statut des futurs travailleurs. (Belga)

Nos partenaires