Un syndicat suisse ne soutiendra pas le salaire minimum lors d'un vote en mai

09/03/14 à 22:12 - Mise à jour à 22:12

Source: Trends-Tendances

(Belga) Un syndicat suisse ne soutiendra pas l'initiative concernant le salaire minimum sur laquelle les électeurs helvètes sont appelés à se prononcer en mai prochain, a expliqué dimanche son directeur sur les ondes de la radio suisse romande RTS.

Le syndicat Employés suisses, qui se décrit comme le défenseur des intérêts de la classe moyenne, estime que placer la barre à 4.000 francs suisses (3.282 euros) pour le salaire minimum, comme le réclament les autres syndicats, constitue une fausse bonne idée. "Employés suisses soutient la revendication de l'initiative que tous les travailleurs doivent recevoir un salaire suffisant leur permettant de vivre, mais on considère cependant qu'un salaire minimum prescrit par l'État et qui s'applique à toutes les branches et à toutes les régions n'est pas vraiment approprié pour atteindre cet objectif", a déclaré Stefan Studer, son directeur, lors de l'émission de radio Forum. "Il y plus de dommages que de bénéfices qui sont à craindre. C'est une fausse bonne idée", a-t-il ajouté. Le directeur de ce syndicat, qui revendique 23.000 membres, a notamment dit craindre que des postes de travail ne disparaissent si le salaire minimum était fixé à un niveau trop élevé. Cette position tranche nettement avec celles des autres syndicats helvétiques, qui sont à l'origine du texte demandant l'instauration d'un salaire minimal légal. Les électeurs suisses seront appelés à voter le 18 mai. (Belga)

Nos partenaires