Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

27/02/14 à 12:08 - Mise à jour à 12:08

Un rapprochement Apple et Tesla?

Les patrons qui ont un ego surdimensionné ont tendance à dire qu'ils succèdent à des incompétents et qu'ils seront remplacés par des imbéciles. Steve Jobs, le regretté fondateur d'Apple, n'est hélas plus là pour qu'on lui prête ce genre de formule puisqu'il est décédé le 5 octobre 2011. Il n'empêche, son successeur Tim Cook a quelques difficultés à séduire les investisseurs avec le même charisme que Steve Jobs !

Et même si Apple reste une machine à cash terrible, les analystes financiers qui suivent de près l'action Apple font la moue dès que les ventes d'iPad ou d'iPhone faiblissent quelque peu, ce qui est le cas actuellement. Pour eux, c'est un signe que la firme à la pomme s'essouffle et a besoin d'un nouveau produit disruptif comme ils disent.

C'est clair, Apple est une entreprise qui a révolutionné le monde de l'électronique grand public, et pour garder son aura, donc un cours de ses actions au plus haut, il faut que la nouvelle direction d'Apple vienne sur le marché avec un produit qui sorte vraiment de l'ordinaire !

Ainsi, à chaque fois que le patron de la division acquisition d'Apple va quelque part, ces mêmes analystes font des suppositions et tirent des plans sur la comète. La dernière rumeur voudrait qu'Apple achète les fameuses voitures électriques Tesla ! Pourquoi Tesla ? A en croire certains chroniqueurs automobile, "cela fait plusieurs années déjà que les rumeurs lient Apple à l'industrie automobile, que ce soit en aidant des fabricants à développer des systèmes de divertissements embarqués s'inspirant de l'iPod, ou bien en inspirant des designers de renom pour concevoir des véhicules autour de ses produits les plus iconiques, comme l'iPhone".

Un analyste financier londonien a carrément suggéré à Apple d'acheter Tesla Motors car écrit-il "Tesla est bien positionnée pour faire à l'automobile ce que l'iPhone a fait à la mobilité".

Et de son côté, une alliance avec Apple permettrait à Tesla Motors, d'avoir une visibilité unique au monde, une visibilité qui pourrait lui profiter grandement, surtout à un moment où Tesla veut lancer son Model X, sorte de familiale gros format devant compléter la gamme, aux côtés du roadster et de la berline Model S. Reste à voir si tous ces appels du pied seront suivis d'effets... La seule certitude de cette histoire, c'est qu'Apple cherche fébrilement des successeurs à l'iPad et à l'iPhone. Il en va de son image d'entreprise la plus innovante au monde et donc de son cours de Bourse.

Nos partenaires