Un plan de maintenance des éoliennes à distance subsidié par le Plan Marshall

12/06/13 à 13:47 - Mise à jour à 13:47

Source: Trends-Tendances

(Belga) Trois entreprises et trois universités belges ont développé le projet éolien "Power" qui a pour objectif de créer un système de suivi à distance des éoliennes. Jean-Louis Counet, directeur de l'entreprise Maintenance Partners Wallonie SA, spécialisée dans les machines rotatives et située à Naninne (Namur), a présenté mercredi ce projet 2011-2014 de 3 millions d'euros subsidiés en grande partie par le Plan Marshall 2.Vert.

Un plan de maintenance des éoliennes à distance subsidié par le Plan Marshall

"Au départ, nos clients étaient Caterpillar, Carsid, AGC... Avec la crise, notre marché traditionnel s'est écroulé de 50%. Mais l'éolien nous a permis de conserver l'emploi et notre chiffre d'affaires", a expliqué Jean-Louis Counet. En 2008, avec la création du département éolien, l'entreprise a décidé d'appliquer le projet FIAMA -Fiabilité des Machines Tournantes- aux éoliennes. Un projet de 2,5 millions d'euros qui a permis de développer une plateforme de monitoring à distance pour rotatives en industrie. L'entreprise a développé une plateforme de monitoring éolien, Wintell. "La durée de vie d'une éolienne est de 20 ans. Mais l'Espagne, par exemple, nous demande d'atteindre 30 ans. En Belgique, les éoliennes sont jeunes. Le marché commence seulement à s'ouvrir", a ajouté le directeur. Maintenance Partners est membre du groupe Mitsubishi qui devrait développer une plateforme offshore de 700 éoliennes en face de Fukushima. "Nous espérons pouvoir en assurer la maintenance", a précisé Jean-Claude Counet. L'entreprise emploie 400 travailleurs dans sept ateliers: trois en Belgique, deux aux Pays-Bas, un au Maroc, un en Turquie et un à Abu Dabi. (Belga)

Nos partenaires