Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

06/05/13 à 10:08 - Mise à jour à 10:08

Un krach boursier est-il possible ?

Il y a une expression que les investisseurs détestent par-dessus tout, c'est : krach boursier. A priori, il semble que ce ne soit pas à l'ordre du jour, puisque la plupart des indices boursiers sont à la hausse, en particulier aux Etats-Unis, où là-bas, ils ont dépassé leur record historique et effacé toutes les séquelles de la crise.

Mais c'est là où cela se corse... Certains s'étonnent timidement de voir une telle dé-corrélation entre la Bourse et l'état de l'économie réelle qui, chacun peut le constater n'est pas bonne. La commission européenne a même revu ses prévisions de croissance économique à la baisse et la plupart des pays de la zone euro sont en récession. Pourquoi alors cette hausse des Bourses, alors que les manuels de finance nous enseignent que la Bourse est censée anticiper l'état de l'économie ; or, rien n'indique qu'elle va s'améliorer dans les mois à venir...

D'autres experts moins timides disent carrément que nous allons droit vers un... krach boursier ! Voilà, l'expression que personne n'aime utiliser car elle fait peur aux investisseurs particuliers.

Alors, le premier indice de ce krach boursier serait le cours de l'or qui, comme vous le savez, a chuté brutalement ces derniers jours et tourne autour de 1.400 dollars, après avoir atteint un record de 1.888 dollars fin 2011.

Le deuxième signe d'un krach boursier, du moins selon ces experts, c'est le cours du pétrole. Avec un baril de Brent qui vient de repasser brutalement sous les 100 dollars, ce qui prouve bien qu'il y a ralentissement important de l'économie mondiale et que la Bourse refuse obstinément de voir.

Et puis le troisième indice est assez particulier, c'est la chute terrible du cours de l'action Apple. Cette chute de l'ordre de 40% vient de rompre un consensus assez bien ancré chez les analystes financiers, à savoir celui de l'eldorado des nouvelles technologies. Dans le cas d'Apple, cette chute du cours peut s'apparenter aussi à un krach boursier car après dix années de hausse quasi ininterrompue, la "firme à la pomme" a du mal à se relever du décès de son fondateur, Steve Jobs.

Bien entendu, ce ne sont là que des indices mais que certains prennent au sérieux. Cela dit, c'est beau de prédire un krach boursier, certains se sont d'ailleurs fait une spécialité de ce genre, la vraie question, c'est quand ! Et là, en terme de timing, personne ne peut vous répondre sauf les charlatans.

Nos partenaires