Un effort budgétaire supplémentaire de 0,6 pc en 2013, selon la Banque Nationale

10/12/12 à 19:19 - Mise à jour à 19:19

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le gouvernement devra réaliser un effort budgétaire supplémentaire de 0,6 pc du produit intérieur brut (PIB), a annoncé lundi la Banque Nationale de Belgique (BNB). En raison de l'impact de la crise persistante de l'euro, les prévisions de croissance sont ainsi ajustées, ce qui a des conséquences sur le budget. L'effort supplémentaire s'élève à environ 2,2 milliards d'euros.

Lors de la confection du budget, le gouvernement fédéral a tablé sur une croissance de 0,7 pc en 2013, un chiffre dévoilé en septembre par le Bureau du Plan. La Banque Nationale prévoit désormais une croissance nulle en 2013. D'après le gouverneur Luc Coene, cela signifie que les autorités devront réaliser un effort supplémentaire de 0,6 pc du PIB. En raison des prévisions de croissance revues à la baisse, le gouvernement fédéral devra fournir un effort de 0,3 pc, selon Luc Coene. Il subsiste une incertitude en ce qui concerne l'effort budgétaire de ce que l'on appelle les entités 2 - les administrations locales, les communautés et les régions. A ce sujet, la Banque Nationale s'attend également à un ajustement, qui s'élève à 0,3 pc. Luc Coene est resté vague sur la répartition de ce deuxième effort. "Une partie de la part des administrations locales et une partie de la part des communautés et des régions." (THD)

Nos partenaires