Un ancien cadre de Fortis écope d'une amende de 71.400 euros pour délit d'initié

05/12/13 à 07:31 - Mise à jour à 07:31

Source: Trends-Tendances

(Belga) Un ancien cadre de la banque Fortis vient d'être mis à l'amende par la FSMA, l'Autorité des services et marchés financiers, pour une affaire de délit d'initié, rapporte jeudi L'Echo. Il devra s'acquitter d'une amende de 71.400 euros. Cette décision serait le premier résultat d'une vaste enquête lancée en 2009 par le gendarme des marchés à l'encontre de plus de 600 cadres de Fortis.

Un ancien cadre de Fortis écope d'une amende de 71.400 euros pour délit d'initié

En 2009, la CBFA, l'ancêtre de la FSMA, avait envoyé une lettre à ces cadres car elle cherchait à en savoir plus sur le comportement des dirigeants pendant les jours qui ont précédé la chute de Fortis. Le rapport de la commission des sanctions de la FSMA parle d'"infraction grave" dans le chef de cet ancien dirigeant. La commission a également estimé "qu'il est totalement inexcusable qu'un haut cadre (de Fortis) à qui l'on vient de faire signer un accord de confidentialité confirmant le caractère extrêmement confidentiel d'une information dont il dispose, vende quelques heures plus tard une part importante, fut-elle partielle, des actions (Fortis) disponibles dans son portefeuille. (...) A son niveau de responsabilité, le fait de procéder à une telle transaction dans ces circonstances excède les limites de l'imprudence", lit-on dans ce document. Un appel contre cette sanction est toujours possible. Selon le quotioien économique, d'autres dossiers de délits d'initiés commis par d'anciens cadres de Fortis pourraient prochainement aboutir. (Belga)

Nos partenaires