UBT réclame un revirement européen contre la libéralisation du transport de marchandises

15/05/14 à 11:56 - Mise à jour à 11:55

Source: Trends-Tendances

(Belga) L'Union belge du transport (UBT) a remis jeudi matin aux représentants du commissaire européen Siim Kallas, en charge des Transports, une pétition de 5.600 signatures par laquelle elle dénonce le dumping social dans le secteur du transport.

UBT réclame un revirement européen contre la libéralisation du transport de marchandises

Quelques dizaines de militants ont distribué des tracts d'information à l'entrée du Berlaymont. Une délégation a été reçue par les représentants du commissaire européen qui ont pris note de leurs revendications.

L'UBT estime que Siim Kallas s'est donné à la cause d'une libéralisation extrême du transport de marchandises en Europe et se positionne en faveur de l'assouplissement des règles de cabotage, possibilité pour un transporteur européen de livrer des marchandises entre deux villes d'un État membre dans lequel il n'est pas établi.

"La libéralisation que Kallas soutient est celle d'un libéralisme sauvage qui considère le travail comme un coût à éviter", condamne Frank Moreels, secrétaire fédéral UBT-FGTB. "Nous voulons que la réglementation européenne limitant le cabotage soit appliquée, et même renforcée." Il rapporte avoir cependant trouvé un point de convergence avec les représentants de Siim Kallas concernant les compagnies "boîte postale".

Ils se sont rejoints à soutenir que ce fléau pour le secteur doit être mieux contrôlé par les États membres. "En Belgique, plus de 4.000 emplois de chauffeurs de camion ont été perdus ces années passées", déplore Frank Moreels. "Ils ont été remplacés par des chauffeurs venus d'autres pays, payés à des salaires moindres. C'est de la concurrence déloyale." (Belga)

Nos partenaires