Yves Van Ingelgem : premier MIT 'Innovator of the Year' belge

" Collecter des données est à la portée du premier venu. Mais les convertir en connaissances utilisables est une autre paire de manches ", explique Yves Van Ingelgem, récent lauréat du premier MIT Innovator of the Year Award belge.

Nous vivons dans un monde de 'big data'. Les propriétaires et opérateurs de structures en acier telles que les pipelines, les parcs éoliens offshore ou la pétrochimie y sont également confrontés et récoltent des masses de données provenant de différentes techniques de monitoring. Yves Van Ingelgem a ajouté sa pierre à cet édifice de données en mettant au point, durant son doctorat, un nouveau type de capteur capable de mesurer la corrosion active de structures d'acier. Par la suite sont venus s'ajouter des capteurs permettant de constater les failles dans des structures en béton et en ciment. Ces recherches ont débouché sur 'Zensor', une spin-off autonome de la VUB, déjà approchée entre-temps par Airbus et d'autres poids lourds de l'industrie.

Partager

" Nous devions trouver une manière de convertir ces données en connaissances. "

Transformer les données en connaissances

Lorsqu'Yves et son équipe ont présenté leurs capteurs, ils ont été assaillis de questions. Le vrai travail a commencé alors. " Le monitoring traditionnel de structures comme les plates-formes de forage, les éoliennes offshore et les pipelines génèrent des rapports qui regorgent de données, mais que le manager ne comprend pas. Nous devions trouver une manière de convertir les données collectées par nos capteurs en informations susceptibles d'être réellement utilisées par les managers et les propriétaires de structures. Pour ce faire, il est nécessaire de contrôler l'ensemble de la chaîne, de la mesure à l'aide de capteurs jusqu'à la collecte des données et leur traitement. Nous avons développé des algorithmes capables d'interpréter toutes ces données et qui nous permettent de surveiller l'état de santé d'une structure en acier ou en béton ainsi que d'établir des prévisions sur l'endroit et le moment où tel problème spécifique risque de se présenter.

De même, la manière de générer des rapports est importante. Un ingénieur, responsable des opérations et de la maintenance, a besoin d'autres rapports qu'un manager qui doit décider des investissements. Avec 'Zensor', nous donnons à tous les acteurs les informations dont ils ont besoin pour étayer leurs décisions, sous la forme et au rythme qui leur convient. "

En savoir plus sur:

Nos partenaires