Une stratégie intelligente pour des villes durables et agréables à vivre

Les villes du monde entier gagnent en importance et attirent de plus en plus d'habitants. Elles sont, dès lors, confrontées à un défi : pouvoir faire face à cette affluence et assurer, en parallèle, la qualité de vie. Pas étonnant dès lors que les smart cities poussent comme des champignons : elles développent des technologies et des concepts innovants afin d'utiliser plus intelligemment l'espace public, les matières premières et les ressources financières.

Une stratégie intelligente pour des villes durables et agréables à vivre

L'Union européenne encourage les administrations locales à réfléchir à une vision à long terme et à la manière dont elles pourront combiner l'essor démographique avec une meilleure qualité de la vie en ville. " On note une double évolution : d'une part, les villes deviennent de plus en plus grandes, d'autre part, la biodiversité se réduit petit à petit. Trop peu de personnes sont conscientes de l'impact à long terme ", avance Benjamin Caspar, responsable du développement urbain durable à la Commission européenne.

Benjamin Caspar

Benjamin Caspar

" Dans ce cadre, nous encourageons les décideurs politiques locaux à réfléchir en profondeur au développement de leur ville à long terme. Une approche "smart city" transversale est un pas dans la bonne direction ", estime Caspar. " Nous avons besoin de plus de vert, de plus de mobilité durable, d'un aménagement de qualité... Aborder ces thèmes de manière adéquate entraînera un impact positif sur d'autres dimensions : un environnement plus agréable, une moindre consommation d'énergie, une meilleure qualité de l'air, etc. "

Partager

Une approche "smart city" transversale est un pas dans la bonne direction.

La Belgique évolue lentement

Cette prise de conscience se développe dans notre pays aussi. " Mais la Belgique est à la traîne ", déclare Ingrid Reynaert, Business Group Leader Smart Cities chez Agoria. " Regardez ce que Berlin et Barcelone ont déjà fait, alors que nous en sommes toujours à découvrir le concept de smart city. Ce n'est que depuis l'année passée que les villes ont commencé à développer des projets. "

Lire aussi : Cinq idées pour des villes intelligentes

Pour diriger une ville correctement, le recours aux technologies numériques s'impose de plus en plus. Namur est l'une des premières villes à avoir lancé une adjudication pour le développement d'applications de mobilité intelligente. " En Flandre, Courtrai et Anvers se distinguent particulièrement. À travers l'imec, la Flandre investit, par exemple, 4 millions dans le projet anversois "City of Things", un banc d'essai pour le développement de nouvelles applications fondées sur l'Internet des Objets. "

Ingrid Reynaert

Ingrid Reynaert © Triptyque

Les initiatives ne se limitent toutefois pas aux grandes villes. Début 2018, Saint-Trond a ainsi décroché l'Agoria Smart City Award. Ingrid Reynaert : " Bien qu'il ne s'agisse pas d'une ville centrale, Saint-Trond a réussi à concrétiser de beaux projets, avec des moyens limités. La ville a ainsi développé une appli sophistiquée qui simplifie grandement la vie de ses habitants. Elle a adopté une approche transfrontalière. Et la collaboration avec les entreprises s'est révélée décisive dans la réussite de ce projet. "

Partager

À travers l'imec, la Flandre investit 4 millions dans le projet anversois "City of Things".

Partenariat public-privé

De tels projets nécessitent évidemment de gros investissements. En sa qualité de plus grande banque du pays, BNP Paribas Fortis est aux côtés des pouvoirs publics pour les aider à concrétiser leurs projets intelligents. Olivier Tasnier, Head of Public Banking : " Nous avons une expertise avérée dans différents domaines, notamment les systèmes de paiement, les projets de construction durable et l'amélioration de l'infrastructure. "

Olivier Tasnier

Olivier Tasnier

Lire aussi : "Nous entendons accélérer la transformation vers des villes intelligentes"

" Dans le cadre des projets de smart cities, nous pouvons proposer des crédits classiques ou nous engager dans des partenariats public-privé pour financer les projets. Un bel exemple d'un tel PPP est le projet "Écoles de demain", qui a permis de construire ou rénover 182 écoles en Flandre ", conclut Olivier Tasnier.

Nos partenaires