Un pari sur les SUV

Le SUV reste extrêmement populaire auprès des clients (potentiels). Le fait que même Ferrari et Rolls Royce commencent à développer des tout-terrain démontre qu'aucune marque automobile ne peut plus se permettre de négliger ce segment du marché. Jaguar en a bien conscience depuis quelques années.

Un pari sur les SUV

" C'était une période mouvementée ", concède Marc Bienemann, managing director de Jaguar Land Rover Benelux, faisant référence aux années 2008. Le monde était alors à l'avant-veille d'une énorme crise financière et Jaguar éprouvait des difficultés. Son propriétaire de l'époque (Ford) voulait se défaire au plus tôt des deux marques britanniques mythiques. Le sauvetage viendrait finalement d'Orient : c'est le constructeur indien Tata qui a acheté Jaguar Land Rover en 2008, juste avant que n'éclate la crise mondiale.

Rétrospectivement, que pensez-vous de cette période mouvementée ?

" L'entreprise a vécu une période très critique, mais Tata a continué à y croire. Ratan Tata a perçu l'énorme potentiel que représentait la marque, et il a mis au point un plan à long terme que tout le monde a soutenu, en disant dès le début : "C'est votre entreprise. Moi, je ne suis qu'un facilitateur." Une telle attitude a ravivé et cultivé l'esprit d'entreprise au sein de la société. En 2009, nous avons vendu 180 000 voitures mais, cette année, nous allons en vendre 700 000. "

Cela signifie que vous intéressez aujourd'hui des clients qui ne trouvaient pas auparavant leur bonheur chez Jaguar. Comment la gamme s'est-elle élargie ?

" La gamme a été enrichie de toute une série de nouveaux produits, parmi lesquelles, ce mois-ci, la XF Sportbrake, par exemple. Cette voiture offre à la fois une ligne sportive et un coffre d'une contenance de 1 675 litres. Par ailleurs, elle permet de tracter une remorque de deux tonnes. Ce sont des caractéristiques qui n'étaient jamais associées à Jaguar autrefois. "

Mais, plus encore que les breaks, ce sont à présent les SUV qui jouent les premiers rôles dans la gamme.

" De fait. L'importance des SUV continue à augmenter, et c'est le seul segment qui va poursuivre sa croissance dans les années à venir. Le F-PACE prend déjà la moitié du volume à son compte et il va dès janvier se doubler d'un modèle E-PACE, le nouveau crossover compact et sportif. L'année prochaine, c'est notre toute nouvelle voiture entièrement électrique, l'I-PACE, qui arrivera sur le marché. Ce SUV performant affichera un design audacieux à cabine avancée et une silhouette de supercar. Il combinera les performances d'une voiture de sport avec la multiplicité d'utilisation d'un SUV à cinq places. Il permettra de parcourir 500 kilomètres avec une batterie entièrement chargée, ce qui signifie que le conducteur moyen ne devra la recharger qu'une fois par semaine. "

Un pari sur les SUV

Nos partenaires