Transformer ses convictions en placements

Les actions, obligations, liquidités, devises et autres actifs ne sont pas une fin en soi : ils ne sont que le moyen de miser sur une conviction d'investissement.

Transformer ses convictions en placements

© iStock

Vous avez décidé de vous écarter des modèles d'investissement usuels, qui impliquent une répartition de votre portefeuille en actions et obligations en fonction de votre profil de risque ? Vous préférez investir sur la base de tendances fortes ? Encore faut-il pouvoir convertir ces convinctions en investissements lucratifs...

Garder l'esprit ouvert

" Pour qu'une conviction devienne un investissement, il faut envisager toutes les possibilités. Ne pas se contenter d'un seul type d'actif ", explique Georgina Taylor, Product Director de l'équipe Multi-Asset d'Invesco Ltd.. Et elle sait de quoi elle parle, puisque cette stratégie a justement pour objectif d'exploiter les meilleures convictions d'investissement en investissant dans plusieurs actifs, devises et secteurs pour réaliser un return supérieur à celui des liquidités avec un risque moitié moindre que celui des actions. " Nous appliquons une stratégie long/short et faisons souvent appel à des produits dérivés pour investir. Cela ne signifie pas pour autant que le fonds soit risqué. Au contraire, il est plutôt une bonne alternative aux obligations ".

Georgina Taylor, Product Director de l'équipe Multi-Asset d'Invesco Ltd.

Georgina Taylor, Product Director de l'équipe Multi-Asset d'Invesco Ltd. © BINH TRAN

C'est vrai que pour le grand public, les produits dérivés sont souvent liés à la spéculation. Mais la plupart du temps, ils sont utilisés à des fins de couverture, pour protéger un portefeuille et réduire son risque, ou dans le cadre de stratégies long/short, comme celles utilisées par cette stratégie. " Par exemple, nous pensons que les prévisions de bénéfices pour les biens de consommation de base (alimentation, boissons, tabac, produits d'hygiène...) reflètent mieux l'environnement macro-économique que celles du secteur des biens de consommation cycliques (automobile, biens durables, textile, produits de loisirs...), qui pourraient être trop optimistes. Nous anticipons donc une surperformance du premier secteur par rapport au second, ce qui se traduit par l'achat (long) du premier et la vente (short) du second à l'aide de futures sur indices ".

Partager

" Pour qu'une conviction devienne un investissement, il faut envisager toutes les possibilités. Ne pas se contenter d'un seul type d'actif ", Georgina Taylor, Product Director de l'équipe Multi-Asset d'Invesco Ltd.

Simple, c'est bien aussi

Mais toutes les stratégies ne sont pas si complexes. " Il est aussi intéressant aujourd'hui d'investir dans la dette des pays émergents, dont les devises sont intéressantes et dont les fondamentaux économiques s'améliorent. Dans ce cas, acheter des obligations à 10 ans en devises locales de la Pologne, de l'Afrique du Sud, de la Hongrie et du Mexique suffit ", commente Georgina Taylor. Même un fonds de placement peut très bien faire l'affaire, si vous pensez par exemple que les obligations à haut rendement sont une belle opportunité actuellement.

Les informations et les opinions de Georgina Taylor datent d'août 2015 et peuvent être modifiées sans préavis.

En savoir plus sur:

Nos partenaires