Smovin développe une plateforme pour des locations sans soucis

Pour un propriétaire, mettre un bien en location s'accompagne aussi d'une part de travail administratif. Il convient d'établir et d'actualiser les contrats, de suivre les paiements et l'indexation des loyers, de souscrire les bonnes assurances... La start-up bruxelloise Smovin a conçu une plateforme en ligne pour simplifier ce travail. Smovin fut l'un des lauréats du hackathon international récemment organisé par BNP Paribas.

Smovin développe une plateforme pour des locations sans soucis

Team Smovin: Michaël Philippart, Arnaud Goubin et Jim Hees. © Vivian Hertz

Cet événement international s'est déroulé début juin et en était déjà à sa troisième édition. Dans les locaux de Co.Station, les starters ont pu dialoguer avec les experts de BNP Paribas sur la manière dont la banque pourrait proposer de nouveaux services encore meilleurs. La plateforme en ligne Smovin est sortie lauréate dans la catégorie des solutions B2C.

La start-up, fondée l'an dernier par Michael Philippart et Jim Hees, cible les propriétaires qui souhaitent mettre des biens immobiliers en location. " Nous numérisons toute l'administration et les contrats de location et nous automatisons le suivi. Notre objectif est de tendre vers une plus grande proactivité en termes de gestion des bâtiments loués et de contacts avec les locataires. La plupart des propriétaires ne réagissent aujourd'hui qu'en cas de problème. Grâce à notre plateforme, ils pourront suivre de près leurs contrats, les paiements et l'indexation du loyer. "

Partager

" Nous voulons simplifier le travail des loueurs et contribuer à prévenir les problèmes avec les locataires. "

Cette approche offre des avantages non négligeables aux propriétaires. " Elle limite, d'une part, le travail administratif et la perte de temps, mais elle permet, d'autre part, de retrouver tout plus facilement en ligne. Le suivi des paiements et des éventuels retards est automatisé. Smovin lance aussi des alertes quand le contrat arrive à échéance ou lorsqu'une indexation survient. Ce meilleur suivi permet aussi de prévenir de nombreux problèmes. "

Retour à la banque, retour " à la maison "

Smovin aura l'occasion de mettre son projet au point au cours des prochains mois, en collaboration avec les experts de BNP Paribas Fortis. Afin d'y parvenir, la start-up pourra également bénéficier d'un hébergement au sein de l'incubateur interne de la banque, Home for Innovation, ou chez Co.Station. Pour Michael Philippart, il s'agit un peu d'un retour " à la maison " : " J'ai commencé ma carrière à la banque. Dans le cadre d'un projet sur l'immobilier, j'ai eu l'occasion de m'entretenir avec des propriétaires. C'est ainsi que j'ai découvert leurs problèmes. Ces échanges m'ont mis sur la piste. J'ai alors décidé de lancer ma propre entreprise, qui est finalement devenue Smovin. "

Stéphane Vermeire, general manager Private Banking & Wealth Management chez BNP Paribas Fortis.

Stéphane Vermeire, general manager Private Banking & Wealth Management chez BNP Paribas Fortis.

Les experts de BNP Paribas Fortis perçoivent dès maintenant le potentiel de la plateforme en ligne pour certains clients. " La qualité des projets présentés était réellement impressionnante ", affirme le juré Stéphane Vermeire, general manager Private Banking & Wealth Management à la banque. " Avec mes collègues, nous avons clôturé le week-end sur un grand effet 'wow'!. Le hackathon a mis en lumière de très intéressants projets, créatifs et très concrets à nos yeux. J'en ai personnellement tiré beaucoup d'inspiration. Cette expérience nous motive à réfléchir encore plus en termes de 'digital'. Collaborer avec des start-ups est très rafraichissant pour une banque dans l'optique d'enrichir sa relation avec ses clients. "

Un défi supplémentaire attend encore l'équipe de Smovin. Début décembre, elle pourra présenter son projet au top management de BNP Paribas, à Paris. Le groupe y rassemblera, en effet, tous les lauréats du hackathon, qui s'est déroulé simultanément dans dix pays.

Lisez ici tous les articles de ce dossier.

Nos partenaires