Proximus construit un réseau à fibres optiques associant des capteurs IoT

Les entreprises belges font de grands projets. A l'ère de la transformation numérique, elles restent ambitieuses et entrevoient de nombreuses perspectives. Six entreprises témoignent de la manière dont elles ont développé des applications numériques en collaboration avec SAP et ses partenaires pour se préparer à affronter l'avenir. Lisez ci-dessous le témoignage de Proximus.

Pour l'instant, la Belgique investit massivement dans la poursuite du renforcement de ses réseaux télécoms. C'est ainsi qu'au cours des dix prochaines années, Proximus entend connecter la majorité des entreprises et plus de la moitié des ménages à son réseau à fibres optiques ultra-rapide. Pour assurer un suivi efficace de ces travaux, une solution basée sur l'IoT a été développée. " Nous pouvons ainsi mieux contrôler nos opérations et être plus efficaces, tout en ayant la possibilité de réduire nos coûts ", explique Hans Schurmans, director logistics operations.

Proximus construit un réseau à fibres optiques associant des capteurs IoT

L'utilisation de l'internet connaît une évolution extrêmement rapide. Un nombre croissant d'entreprises migrent leurs applications dans le cloud, tandis que le recours à la vidéo en ligne est en forte augmentation. " Ces évolutions ont un impact majeur sur nos réseaux, ceux-ci devant supporter des débits toujours plus importants ", déclare Hans Schurmans. " Qui plus est, de nouvelles applications, telles que l'internet des objets et la réalité virtuelle, s'imposent sans cesse davantage. Nous souhaitons anticiper de telles évolutions en investissant dans une augmentation des capacités offertes à nos clients. A cet égard, la fibre optique apparaît comme particulièrement pertinente dans la mesure où il s'agit d'une technologie performante et orientée vers l'avenir. "

Le projet imaginé par Proximus représente un chantier gigantesque dont l'investissement est estimé à 3 milliards d'euros. " Nous faisons appel à de très nombreux sous-traitants pour construire pas à pas ce réseau à fibres optiques. Ceux-ci sont approvisionnés en bobines de câbles au départ de notre entrepôt central de Flawinne près de Namur. Mais jusqu'il y a peu, nous ne savions pas très précisément où se trouvaient exactement ces bobines une fois qu'elles quittaient l'entrepôt central, ni les quantités exactes de câbles qui étaient utilisées. Pourtant, de telles informations se révèlent très importantes pour notre planning et nos budgets. "

Hans Schurmans - Proximus

Hans Schurmans - Proximus

Le design thinking pour une solution innovante

L'entreprise télécom a dès lors sollicité l'aide du prestataire de services IT Ordina pour imaginer une solution technologique permettant d'assurer un meilleur suivi de la gestion des stocks et de l'utilisation des bobines. Carlo Schots : " Nous avons commencé par une session de design thinking en réunissant des personnes du business, des techniciens et du personnel de chantier autour d'une équipe pluridisciplinaire d'Ordina dans le but d'examiner la problématique et d'analyser le cycle de vie d'une bobine. Sur cette base, nous avons ensuite pu imaginer des solutions susceptibles d'améliorer les choses et de générer des gains d'efficacité. "

Au final, l'idée a pris forme d'intégrer un capteur IoT dans chaque bobine. " En pratique, nous avons mis au point une combinaison de différentes technologies nouvelles permettant d'accélérer l'implémentation de cette solution ", remarque Carlo Schots. " Les capteurs sont reliés via le réseau LoRa de Proximus à la plateforme cloud de SAP. C'est à ce niveau également que se fait le lien avec le système de gestion de Proximus. En s'appuyant sur la plateforme d'innovation numérique de SAP dans le cloud, nous sommes en mesure de mettre à profit l'IoT et l'intelligence artificielle. "

" Grâce aux capteurs installés sur un millier de bobines, Proximus a désormais une vue bien plus précise sur l'endroit où se trouvent ces bobines et sur la quantité de câble qui est utilisée. Mais à l'avenir, ces capteurs pourront également mesurer et transmettre d'autres données ", dixit encore Carlo Schots. Un point de vue que partage pleinement Hans Schurmans. " Mon rêve est d'aller plus loin encore, de continuer à innover et de voir comment nous pourrions, en tant que département logistique, proposer une expérience client encore meilleure et à un coût toujours plus réduit. "

Le projet aura également un autre prolongement. En effet, SAP, Proximus et Ordina vont unir leurs forces pour proposer à d'autres sociétés des solutions intelligentes susceptibles de les aider dans la gestion de leurs actifs. Ainsi, Proximus livrera les capteurs IoT et le réseau, tandis que la plateforme d'innovation Leonardo de SAP constituera la base de nouvelles applications. Pour sa part, Ordina accompagnera les entreprises dans le développement de solutions de bout en bout.

Etes-vous curieux des rêves des autres entreprises? Découvrez-les ici.

Nos partenaires