" Plus de connaissances et de processus rationalisés pour les RH "

Aujourd'hui, la digitalisation des applications RH est déjà en cours dans les entreprises multinationales. Mais veiller à ce que ces systèmes génèrent une réelle valeur ajoutée n'est pas une tâche facile. Chez le producteur de fil d'acier Bekaert, la transition vers une plate-forme cloud conduit à de nouveaux constats sur la façon dont les RH peuvent contribuer à la croissance de l'entreprise.

" Plus de connaissances et de processus rationalisés pour les RH "

© Getty Images/iStockphoto

Bekaert est une entreprise industrielle mondiale active dans le traitement et le revêtement métallique qui emploie près de 30 000 collaborateurs dans le monde. " Maintenir une politique RH globale est un grand défi ", explique Philippe Buyze, VP Global Organization and Leaderchip Development. " Nous partageons évidemment la même mission et les mêmes valeurs et chaque pays et chaque business s'engage à contribuer aux objectifs stratégiques de l'organisation. Mais la mise en oeuvre concrète du recrutement ou du 'people developement' par exemple peut varier considérablement. "

Rationaliser les processus

La digitalisation des services RH n'est pas une chose nouvelle. Il y a deux ans, la société a décidé de rationaliser davantage les processus dans le cadre de sa nouvelle stratégie RH. Philippe Buyze : " Nous voulons simplifier les choses pour les employés et les managers RH, recueillir davantage de données et aussi aider à faire croitre notre entreprise grâce à nos constats. "

La première phase a été consacrée au 'learning development'. " Ce fut une expérience très enrichissante. Cette évolution va en effet bien au-delà de l'implémentation d'une nouvelle application ou d'une nouvelle plate-forme. Cet exercice nous a obligé à repenser nos processus au sein du groupe Bekaert : Qu'est ce qui est important ? Et quel est le rôle des RH exactement ? "

Bekaert a ensuite implémenté une plate-forme cloud et a repensé également l'ensemble du processus de recrutement. " Dans notre stratégie, il est très important d'attirer des talents. En Belgique, Bekaert est une marque forte et ce n'est pas un problème. Mais en Chine et aux États-Unis, nous sommes moins connus et il y a plus de concurrence. Les besoins en termes de recrutement y sont aussi différents ", explique Philippe Buyze.

Partager

Dans notre stratégie, il est très important d'attirer des talents.

Une révolution interne

Le nouvel outil de recrutement est l'application SuccessFactors de SAP. Elle a provoqué une réelle révolution dans l'entreprise. Philippe Buyze : " Pour la première fois, tous les postes vacants sont aussi publiés en interne. Les employés qui veulent changer d'emploi, peuvent voir maintenant les emplois disponibles à l'étranger. Cela encourage les candidatures spontanées et nous recevons beaucoup plus de candidatures internes. Et cela nourrit surtout les discussions entre le personnel et la direction sur le développement personnel. "

Un autre objectif était de générer plus de connaissances sur la base de données objectives. " Combien y a-t-il d'offres d'emploi ? Quel est le nombre de candidats ? Quel sont leurs profils ? Avec quelle rapidité pouvons-nous combler un poste vacant ? Toutes ces informations peuvent être générées par le système et nous permettre de tirer des conclusions ", explique Philippe Buyze. " Ce travail est toujours en cours car nous voulons aller plus loin et savoir comment les données analytiques peuvent encore plus nous aider. "

Plus de valeur ajoutée

Le projet a été réalisé en collaboration avec Flexso for People. " Nous avons beaucoup de connaissances en interne, mais nous avions aussi besoin d'un partenaire dans ce projet ", explique Philippe Buyze. " Nous étions donc à la recherche d'un intégrateur qui comprenne notre organisation et qui voulait aussi partager sa connaissance issue de projets précédents. Nous avons donc réussi à avoir un bon aperçu des possibilités, des meilleures pratiques et des pièges à éviter. "

Ce projet permet surtout aux services RH de générer plus de valeur ajoutée. Philippe Buyze : " Il y a beaucoup plus d'échanges de connaissances et d'expériences entre les divisions et les pays, entre les managers RH et entre les RH et le business. Cela nous permet de répondre beaucoup mieux aux besoins de nos collègues, afin de continuer à faire croitre leur business, et aux attentes individuelles de nos employés. Ce projet conduit enfin à un plus grand engagement et tous les utilisateurs répondent très positivement à cette évolution. "

En savoir plus sur:

Nos partenaires