Les villes et les communes développent des projets intelligents

De nombreuses villes et communes belges nourrissent l'ambition de devenir une 'smart city'. Elles échafaudent une stratégie en ce sens ou en font un domaine politique à part entière. Nous avons rencontré les bourgmestres de Saint-Trond et d'Ottignies-Louvain-la-Neuve ainsi que la secrétaire d'État en charge des projets de villes intelligentes.

Les villes et les communes développent des projets intelligents

Ottignies-Louvain-la-Neuve

Ottignies-Louvain-la-Neuve est l'une des villes qui se distinguent en Belgique francophone. L'aile francophone de l'Université catholique de Louvain s'y est établie à la fin des années 60. Louvain-la-Neuve est, à ce titre, une des rares villes de notre pays à avoir été conçue selon un plan prédéfini. La ville en plein essor en tire aujourd'hui les bénéfices.

Jean-Luc Roland

Jean-Luc Roland © Ecolo

Jean-Luc Roland, bourgmestre : " Nous voulons continuer à développer notre ville de manière durable à l'aide des nouvelles technologies pour. Un système en ligne de gestion de nos bâtiments nous permet déjà de limiter notre consommation d'énergie. Nous avons aussi établi une carte entièrement numérique de la ville, ce qui est un outil particulièrement précieux tant pour les habitants que pour nous. "

Lire aussi : Cinq idées pour des villes intelligentes

Ottignies-Louvain-la-Neuve a également créé un Smart City Live Lab avec Proximus et l'Agence du Numérique de la Région wallonne. Ce projet permettra d'étudier les possibilités qu'offrent l'Internet des Objets et l'analyse des données, entre autres sur le plan de la mobilité et du tourisme.

Saint-Trond

Début 2018, Saint-Trond a ainsi décroché l'Agoria Smart City Award. Le conseil communal en est enchanté, comme en témoigne la bourgmestre Veerle Heeren : " Cette reconnaissance nous conforte dans nos choix et nous incite à continuer dans cette voie. Nous avons, par exemple, conçu une appli qui numérise la carte d'identité. Elle permet de consulter et de demander tous les documents officiels de la ville, mais aussi de poser des questions au conseil communal et de signaler des problèmes. "

Veerle Heeren

Veerle Heeren © CD&V

Lire aussi : Smart Cities : la seule stratégie pour des villes durables et agréables à vivre

Pour impliquer chacun dans ce parcours numérique, la ville a fait appel aux commerçants locaux. Notre projet ne sera une réussite que lorsque chaque habitant éprouvera concrètement les avantages de ces innovations. C'est pourquoi l'appli permet aussi de passer une commande auprès de son enseigne préférée. Il s'agit donc aussi d'une manière de soutenir l'économie locale.

Région de Bruxelles-Capitale

Bruxelles a l'ambition de devenir la capitale numérique de l'Europe et entend y attirer des entreprises technologiques spécialisées. Bianca Debaets, secrétaire d'État en charge de l'Informatique et de la Digitalisation admet que cela favorise la création d'emplois : " Bruxelles compte d'ores et déjà le plus de start-ups issues du secteur technologique. Et Agoria a calculé que la mise à disposition de nos données à des tiers permettra de créer 1 500 emplois. "

Lire aussi : " Nous entendons accélérer la transformation vers des villes intelligentes "

Pour réaliser cette ambition, nous devons tous - y compris les 19 administrations locales - regarder dans la même direction. Ce n'est pas toujours facile, mais l'évolution vers une ville intelligente se concrétise de plus en plus pour les Bruxellois.

Bianca Debaets

Bianca Debaets © CD&V

" Épinglons le réseau gratuit wifi.brussels dans les lieux très fréquentés. Nous avons introduit une zone de basses émissions, reliée à un réseau de caméras intelligentes. À terme, les quartiers à problèmes en seront aussi équipés pour nous permettre de réagir plus vite aux situations difficiles ", ajoute la secrétaire d'État.

Nos partenaires