Le durable, la clé pour l'avenir de la planète

Six entreprises qui vont de la start-up à la multinationale, six domaines différents allant des matières plastiques aux médicaments, mais des entreprises qui partagent la même ambition : repousser les limites du développement durable. Ces entreprises belges sont tournées vers l'avenir.

Elles s'investissent à 100% pour faire avancer le monde en produisant localement mais en recueillant les fruits au niveau mondial, en collaborant à l'échelle internationale et en partageant les connaissances. Si le durable est un engagement pour l'avenir, c'est parce qu'il est présent à chaque stade de la chaîne de valeur : dans l'utilisation des matières premières tout comme dans la conversion des déchets et dans le matériau des produits finis. Ces entreprises illustrent bien le rôle joué par la chimie et les sciences de la vie belges pour apporter des réponses aux grands défis planétaires.

FYTEKO

Une start-up belge va-t-elle aider à éradiquer la faim dans le monde

Le durable, la clé pour l'avenir de la planète

© Fyteko

De quoi s'agit-il ?

Il s'agit de garantir de bonnes récoltes aux agriculteurs, même lors des périodes temporaires de sécheresse. L'innovation de Fyteko peut permettre un progrès considérable en matière d'approvisionnement alimentaire dans certaines régions du globe. Soutenu par l'essenscia Innovation Fund, Fyteko fait appel à la " chimie verte ", où les gènes naturels de la plante sont activés pour la protéger contre la sécheresse ou le stress thermique.

Pourquoi est-ce aussi durable ?

Fyteko a développé une molécule bio-basée qui permet au métabolisme des plantes de mieux se protéger naturellement contre un manque d'eau. Le système est à 100 % bio-basé, il ne contient aucune matière nocive et évite que les cultures soient perdues en cas de sécheresse. Cette découverte garantit ainsi une meilleure sécurité alimentaire et des cultures vivrières plus saines.

RECTICEL ET COVESTRO

Dormirez-vous bientôt sur un matelas de CO2 ?

Le durable, la clé pour l'avenir de la planète

© Recticel

De quoi s'agit-il ?

Les mousses de polyuréthane qui servent aux rembourrage de matelas et de sièges sont traditionnellement produites avec des polyols à base de pétrole. L'entreprise chimique Covestro a développé un polyol révolutionnaire, le cardyon, dont la matière première est le CO2. Les équipes de chercheurs de Covestro et de la firme belge Recticel ont travaillé en étroite collaboration durant la phase d'essai. Recticel est la première entreprise au monde à introduire ce polyol dans la fabrication de matelas.

Pourquoi est-ce aussi durable ?

Covestro a réussi à remplacer 20 % du pétrole nécessaire à la production de polyol par du CO2, et ceci sans aucune perte de qualité. Le CO2 est capté dans une entreprise de production voisine et chez Covestro, ce gaz à effet de serre est réutilisé comme une matière première à haute valeur ajoutée. En réintégrant le CO2 dans la chaîne de valeur, cette innovation contribue à boucler la boucle du carbone et à rendre le monde un peu plus durable.

UNIVERCELLS

Des médicaments biologiques dans des usines de poche

Le durable, la clé pour l'avenir de la planète

© Univercells

De quoi s'agit-il ?

L'objectif est de produire localement des médicaments biologiques de haute qualité à un prix coûtant aussi faible que possible. Univercells y parvient en développant des systèmes de production réduits, automatisés et intégrés. Grâce à ces usines au format de poche, les populations des pays en voie de développement ont accès à des vaccins et à de nouveaux médicaments biologiques qui sauvent des vies. Il est à noter que la Bill & Melinda Gates Foundation a investi dans cette innovation belge.

Pourquoi est-ce aussi durable ?

Univercells fabrique des médicaments biologiques disponibles et accessibles à tous en réinventant leur mode de production, et ceci au niveau mondial. Cette production locale ne permet pas seulement un transfert de technologie et de connaissances, elle est également plus durable puisqu'elle évite une grande partie des frais de transport et de distribution. Mais sa plus-value la plus importante est évidemment de donner accès à de meilleurs soins de santé à un plus grand nombre de personnes.

MILLIBETER

Des insectes transforment des déchets en matières premières à haute valeur ajoutée

Le durable, la clé pour l'avenir de la planète

© Jonathan Debeer

De quoi s'agit-il ?

Millibeter développe des technologies dans lesquelles les larves de la mouche soldat noir sont utilisées pour transformer les déchets organiques qu'elles mangent en des matières à haute valeur ajoutée telles que des protéines, des graisses et de la chitine. Cette biomasse peut être utilisée dans des colles industrielles, mais aussi en aquaculture, où elle remplace la farine de poisson.

Pourquoi est-ce aussi durable ?

La production se fait localement et Millibeter boucle la boucle en transformant les déchets en matières premières. Dans la nature, les déchets organiques constituent toujours le début d'un nouveau cycle. Si l'on applique ce concept à l'économie industrielle, il peut apporter une réponse à la demande constante de matières premières. En d'autres termes, Millibeter tire une plus-value des déchets et offre une alternative durable en proposant des matières premières renouvelables.

SABERT

De meilleurs emballages, moins de déchets

Le durable, la clé pour l'avenir de la planète

© Sabert

De quoi s'agit-il ?

Sabert développe pour l'emballage d'aliments et de boissons des produits constitués d'un minimum de 50 % de plastique recyclé. L'entreprise propose par ailleurs une gamme de produits d'emballage à base de pulpe de canne à sucre, 100 % biologiques, compostables et issus de l'industrie sucrière dont ce matériau est un déchet.

Pourquoi est-ce aussi durable ?

Employer utilement des déchets et recycler plus souvent est, selon Sabert, la clé de l'économie d'aujourd'hui et de demain. La demande de durabilité augmente - tant pour les consommateurs que pour les professionnels de l'horeca - au même titre que la pression sur les matières premières. Sabert offre une réponse à cette problématique et combine la durabilité avec le souci de la sécurité alimentaire et d'une conservation optimale des produits alimentaires.

DECEUNINCK

De vieux profilés de fenêtres connaissent une seconde vie dans de nouveaux produits de construction

Le durable, la clé pour l'avenir de la planète

© Deceuninck

De quoi s'agit-il ?

Deceuninck, producteur de systèmes de portes et de fenêtres en matière plastique recycle 100 % du PVC rigide à la fin de son cycle de vie. La matière première recyclée connaît ainsi une seconde vie dans de nouveaux produits de construction et profilés qui répondent aux plus hauts niveaux de qualité. La toute nouvelle génération de profilés renforcés de fibres de verre est également 100 % recyclable.

Pourquoi est-ce aussi durable ?

Le profilé de chassis affiche des propriétés d'isolation identiques et requiert moins de matière. On évite ainsi des émissions de CO2 non seulement pendant la phase de production mais aussi sur toute la durée de vie du produit. Il est donc utile de tenir compte, dès la conception d'un produit, de sa durabilité pendant son cycle de vie.

Deceuninck apporte ainsi une contribution sensible à VinylPlus, l'engagement sectoriel volontaire visant à recycler en Europe 800 000 tonnes de PVC usagé par an à l'horizon 2020. Une démarche exemplaire d'économie circulaire !

Nos partenaires