La technologie spectrale offre une image plus parlante

La technologie aide à améliorer la qualité de nos soins de santé. C'est ainsi que l'imagerie médicale est l'un des domaines des soins de santé à avoir enregistré les progrès les plus spectaculaires au cours des dernières années : images de qualité supérieure, stockage sous forme numérique et diminution des doses de rayons. Tandis qu'une nouvelle technologie spectrale marque une révolution dans les scanners CT.

La technologie spectrale offre une image plus parlante

© Philips

Les scans CT sont beaucoup utilisés dans les hôpitaux pour analyser les maladies et les affections des organes internes. Un scan CT classique peut indiquer où l'anomalie se situe dans le corps, mais ne montre que peu de différences entre les divers types de tissus. Le Professeur Emmanuel Coche (UCL Saint-Luc Bruxelles) : " En fait, nous obtenons grâce à la technologie spectrale une couche supplémentaire d'informations qui nous permet de visualiser également les différences dans la structure des tissus lorsque les rayons X traversent le corps. Ce faisant, nous pouvons poser des diagnostics nettement plus précis, tandis que de multiples possibilités nouvelles s'ouvrent à nous. "

Le Professeur Emmanuel Coche de l'UCL Saint-Luc Bruxelles.

Le Professeur Emmanuel Coche de l'UCL Saint-Luc Bruxelles.

Les cliniques universitaires UCL Saint-Luc sont le premier hôpital de Belgique à utiliser un tel scanner spectral CT. " Nous employons cet appareil dans nos services d'urgences où les scans doivent apporter rapidement des éclaircissements sur la situation du patient. Chaque jour, quelque 40 patients passent dans le scanner. Le gros avantage est que nous ne devons modifier aucun réglage au préalable pour obtenir les informations spectrales complémentaires. Il est toujours possible après coup de traiter les images pour faire apparaître ces informations supplémentaires ", explique le Professeur Coche.

Partager

" La technologie spectrale nous offre davantage de précisions et de certitudes lors du premier examen. "

Les images spectrales offrent donc de nombreuses données nouvelles. Pour les radiologues et les médecins, il s'agit là d'une source énorme d'informations. Et pour le patient également, la technologie présente des avantages. Emmanuel Coche : " Cela nous permet de faire moins de scans. Ainsi, un patient ne doit pas passer deux fois dans le scanner pour confirmer un phénomène particulier. Par simple pression sur un bouton, il est en effet possible de basculer vers l'image spectrale et d'obtenir ainsi des couches supplémentaires d'informations. "

Nouveaux résultats et certitude accrue

" Il ne faut pas oublier que le scanner CT est souvent utilisé comme premier instrument d'analyse pour évaluer la situation du patient et effectuer un tri entre les différents patients nécessitant des soins d'urgence ", poursuit le Professeur. " La technologie spectrale nous offre davantage de précisions et de certitudes lors du premier examen, ce qui permet ensuite de faire les bons choix. En d'autres termes, les soins de santé sont plus performants. "

Un aspect important pour le patient est par ailleurs que les images spectrales utilisent la même dose de rayons qu'un scan CT classique. Emmanuel Coche : " Nous restons prudents avec les rayons X en termes d'incertitudes face aux conséquences à long terme. Nous avons clairement fait le choix de continuer à travailler avec la dose la plus petite possible. Dès lors, c'est une bonne chose que la technologie spectrale ne nécessite pas de dose de rayons élevée. "

La technologie spectrale offre une image plus parlante

© Philips

Au bénéfice du patient et des soins de santé

L'UCL Saint-Luc utilise le nouveau scanner depuis le printemps 2016. Et les premiers résultats confirment que les perspectives sont prometteuses. " Lorsque nous aurons suffisamment d'expérience et grâce aux échanges avec les confrères qui utilisent également la technologie spectrale dans le monde, nous espérons pouvoir également sauver des vies ", ajoute le Professeur Coche. " Je songe à une fuite dans les grands vaisseaux sanguins. Chez l'un de nos patients, nous avons par exemple pu découvrir un saignement d'artère dans le ventre beaucoup plus facilement avec les images spectrales qu'avec des scans classiques. Du coup, nous avons pu l'opérer beaucoup plus rapidement. "

Aux Pays-Bas également, des expériences positives sont menées. Le Professeur Tim Leiner de l'UMC Utrecht, spécialisé en imagerie cardiovasculaire, confirme : " Parfois, on remarque beaucoup de calcifications sur les artères coronaires. Lorsque l'on analyse les informations spectrales du scanner, le degré de sténose peut être mieux évalué. Du coup, nous pouvons savoir avec plus de certitude si le patient doit passer par le laboratoire de cathétérisme avant l'opération ou non. Je songe également à des rétrécissements de l'artère coronaire. Dans de tels cas, nous pouvons grâce aux nouvelles images analyser la manière dont le myocarde est irrigué. Il s'agit là d'informations importantes pour les cardiologues avant de décider si un patient doit, ou non, recevoir une endoprothèse. "

Le Professeur Tim Leiner de l'UMC Utrecht.

Le Professeur Tim Leiner de l'UMC Utrecht.

Enfin, le Professeur Leiner estime que la technologie spectrale permettra aussi de contribuer à un meilleur traitement du cancer. " La chimiothérapie est un traitement très coûteux où il faut souvent atteindre longtemps avant d'en voir les résultats. Si nous pouvions tester de manière simple la manière dont une personne réagit, sans pour autant qu'il y ait de changement au niveau de l'ampleur de maladie ou des ganglions lymphatiques, le progrès serait énorme puisque nous pourrions ainsi adapter, ou le cas échéant arrêter, le traitement. De nouvelles recherches permettront de montrer si la technologie spectrale peut représenter une avance dans ce domaine ", conclut Tim Leiner.

TrendsInformation Services

Nos partenaires