" La Belgique est particulièrement adaptée à l'électromobilité "

La percée annoncée de la voiture électrique a pris du retard. Dans notre pays, la part de marché des voitures électriques stagne à 0,5% contre 1,3% en France et près de 3% aux Pays-Bas. Selon le porte-parole de la Febiac, Joost Kaesemans, tant le producteur que le consommateur et le gouvernement ont sous-estimé la complexité de l'électromobilité. Néanmoins, la voiture électrique est définitivement le futur.

" La Belgique est particulièrement adaptée à l'électromobilité "

Lisez ici tous les articles sur l'électromobilité.

Il y a dix ans, les observateurs avertis prédisaient une part de marché de 10% pour la voiture électrique d'ici 2020. Une surestimation grossière, considère-t-on aujourd'hui. Selon le porte-parole de la Febiac, Joost Kaesemans, la plupart des constructeurs ont été surpris à la fois par l'ampleur de l'investissement en personnel et en ressources et par la complexité du défi technologique associé à l'électromobilité.

" En tant que marque, vous devez définir des priorités. S'agissant d'un investissement qui se chiffre en milliards, vous y réfléchissez à deux fois. A ce jour, celui qui a pris le risque de jouer le rôle de pionnier a très peu reçu en retour. Maintenant que la mobilité électrique est devenu un sujet médiatique, que la pression politique et de la population augmente, les cartes sont redistribuées. "

Partager

Maintenant que la mobilité électrique est devenu un sujet médiatique, que la pression politique et de la population augmente, les cartes sont redistribuées.

" La crise diesel a également donné un coup d'accélérateur que personne n'avait anticipé. Désormais, le constructeur qui ne s'inscrit pas dans cette évolution prend un risque. D'autant plus que de nouveaux objectifs européens en matière de réduction des émissions de CO2 sont en train de voir le jour, plaçant la barre très haut. Ceux qui n'atteindront pas ces objectifs encourent de lourdes amendes et mettent à mal leur image. Dans le même temps, le consommateur prend de plus en plus conscience que l'électromobilité est l'avenir. Il va au-delà des préjugés et s'informe mieux sur les avantages et les inconvénients de l'électrique. C'est un premier pas dans la bonne direction. "

Joost Kaesemans, le porte-parole de la Febiac.

Joost Kaesemans, le porte-parole de la Febiac.

Pourtant, la Belgique reste à la traîne. La part de marché des voitures électriques n'atteint même pas la barre de 1%. Le gouffre avec nos voisins augmente tous les jours.

Joost Kaesemans : " C'est incontestablement lié à la complexité de notre système institutionnel et à l'absence d'une politique cohérente et volontariste basée sur une vision à long terme. En tant que consommateur, vous ne savez pas à quoi vous attendre demain. Selon l'endroit où vous résidez, vous tombez sous un régime fiscal différent. Les constructeurs automobiles en sont conscients et c'est pour cela que la Belgique n'est jamais un pays pilote en matière de nouvelle mobilité. C'est vraiment dommage. Un petit pays comme le nôtre, avec une population qui vit dans la périphérie et dispose généralement d'un parking privé devant la porte de la maison, est idéal pour l'électromobilité. "

Partager

Un petit pays comme le nôtre, avec une population qui vit dans la périphérie et dispose généralement d'un parking privé, est idéal pour l'électromobilité.

" Les écoles et les magasins ne sont jamais loin. Les distances à parcourir sont réduites. Avec la nouvelle génération de voitures électriques, vous pouvez traverser le pays d'un bout à l'autre. "

Audi fait un grand cadeau à notre pays

Chez Audi Brussels, la première Audi 100% électrique sortira des chaînes de production cet été. Qu'est-ce que cela signifie pour notre pays qui était autrefois numéro un mondial dans le domaine de l'assemblage de voitures ?

Joost Kaesemans : " Le fait que la direction d'Audi préfère l'usine de Forest à une autre en Allemagne prouve qu'elle a pleinement confiance dans l'expertise et l'engagement des employés et de l'équipe de direction. Audi fait un super cadeau à notre pays ! Il produit également ses propres batteries ici, ce qui a nécessité un investissement supplémentaire de plusieurs millions. La décision d'Audi est également un coup de pouce pour d'autres entreprises belges qui effectuent des travaux de recherche et développement dans le domaine de l'électromobilité ou qui sont actives en tant que fournisseur de composants pour l'industrie automobile. Audi a remis le 'Made in Belgium' sur la carte ! "

Nos partenaires