L' Internet des objets: qui ose gagne

L'une des innovations technologiques les plus prometteuses pour les années à venir, c'est l'internet des objets. Grâce à l'intégration de capteurs dans de nombreux appareils, il devient possible d'analyser leur consommation et leur degré d'usure, de générer automatiquement des données et même d'automatiser des processus de décision grâce à de nouveaux algorithmes. Des applications pour l'industrie se cachent-elles dans ces innovations? Nous avons posé la question à un groupe d'experts: Didier Heck (SAP), Alexis Malchair (Cisco), Brendan Mislin (Accenture) et Jan Vandenbosch (Delaware).

L' Internet des objets: qui ose gagne

© Getty Images/iStockphoto

L'internet des objets est considéré comme la percée majeure de la technologie numérique dans la vie quotidienne. Sans que nous nous en rendions compte, l'IoT a déjà fait son apparition dans notre environnement immédiat. Alexis Malchair de Cisco: " Pour nous, l'IoT est un facilitateur qui aide les entreprises et les organisations à fonder leur stratégie de numérisation, d'optimiser leurs business process et d'offrir de nouveaux services innovants. La façon dont nous pouvons influencer aujourd'hui le trafic automobile pour améliorer la mobilité en est un exemple concret. "

" Aujourd'hui, dans les soubassements de la plupart des routes, on a installé un boitier qui détecte combien de voitures y passent. Nous combinons désormais ces données avec des capteurs d'information installés le long de ces routes ; ils répondent à des questions comme : a-t-il plu? Y a-t-il du verglas? Et bientôt nous pourrons utiliser des réseaux à fibre optique comme capteurs. Nous saurons alors combien de voitures roulent sur quelle route ", déclare Alexis Malchair. " Ces données, nous les combinons avec des informations issues de systèmes de navigation et d'applications comme Waze. Ainsi, nous disposons d'une meilleure image des embouteillages et utilisons ces données pour avertir les conducteurs plus rapidement et régler la vitesse recommandée sur les autoroutes. "

Partager

L'IoT est un facilitateur qui aide les entreprises et les organisations dans leur transition digitale.

Davantage de vision et de prévisions

Brendan Mislin d'Accenture.

Brendan Mislin d'Accenture. © John Cassidy The Headshot Guy®

Brendan Mislin d'Accenture a une vaste expérience de l'IoT dans des environnements industriels, entre autres dans l'industrie minière: " Ce sont souvent de vastes zones où l'on utilise beaucoup de matériels et des véhicules lourds. Pour un de nos clients, nous avons connecté tous les employés et tous les véhicules sur un tel terrain. Toutes les données convergent sur une seule plate-forme et l'information devient alors accessible par tous dans la mine, sur tablettes. Les opérations deviennent beaucoup plus claires, plus simples et donc plus efficaces. "

Mais ce n'est que la première étape. "Nous avons utilisé ensuite des outils d'analyse de ces données. Un exemple: en introduisant des capteurs qui peuvent mesurer la température, la charge et la pression, placés dans les véhicules et sur les pneus, il devient possible de prolonger la durée des pneumatiques de 5% en moyenne. Avec un ratio de six pneus par véhicule, 100 camions dans la mine et un coût de 80 000 $ par pneu, cela représente des économies substantielles ", précise Mislin.

Partager

L'analyse prédictive est un atout important de l'IoT.

Ces analyses prédictives sont un avantage important de l'IoT. " Mais beaucoup d'autres choses sont possibles ", explique Didier Heck de SAP. " Je pense à la façon dont Red Bull a commencé à surveiller ses distributeurs automatiques. Grâce aux capteurs, ils savent combien de boissons sont achetées et quand le stock doit être réapprovisionné, si l'appareil est encore suffisamment froid ... et si le réfrigérateur n'a pas été volé. L'internet des objets fournit en réalité le résultat ultime en termes de planification numérique end to end et de suivi. "

Une solution à divers problèmes

Jan Vandenbosch de Delaware.

Jan Vandenbosch de Delaware. © Jan Locus

Jan Vandenbosch de Delaware voit encore un peu plus loin: " Nous savons que sur le marché du travail, de nombreuses entreprises ont beaucoup de mal à trouver des ingénieurs ou des techniciens qualifiés. En même temps, la génération du baby-boom part à la retraite. Pour éviter la perte des connaissances et de l'expertise dans l'entreprise, on peut, grâce aux applications de réalité augmentée, visualiser sur des smart glasses les données générées par les capteurs et les compléter par des informations complémentaires à propos des réparations et de l'entretien. "

" La conséquence est que l'on n'a plus besoin de former tout le monde pour connaître chaque type de machine : la technologie aidera le technicien à effectuer l'entretien. On sera donc en mesure de faire beaucoup plus avec un groupe restreint de personnes. De telles applications deviennent indispensables dans un monde où les machines sont de plus en plus complexes ", conclut Vandenbosch.

Les applications basées sur l'IoT contribueront à surmonter divers problèmes auxquels les entreprises doivent faire face. " La technologie évolue encore toujours à un rythme rapide ", déclare Brendan Mislin. " D'une part, les capteurs, la qualité des données et des réseaux qui fournissent une connectivité s'améliorent chaque jour et nous devons arriver à ce que l'on puisse obtenir de travailler immédiatement avec les données générées afin de ne pas devoir tout stocker dans le cloud. D'autre part, nous apprenons tous les jours comment tirer parti des données pour développer notre business, grâce à de meilleures applications d'analyse, du machine learning, et de l'intelligence artificielle. "

L'avenir semble prometteur, mais ...

Didier Heck de SAP.

Didier Heck de SAP. © Jan Locus

A quoi tout cela nous conduira finalement est difficile à prévoir. Mais l'avenir semble prometteur. Didier Heck: " Quand les entreprises trouvent les bonnes approches pour tirer des connaissances opérationnelles des données que livre l'IoT et lorsqu'elles sont capables de les intégrer dans leurs processus d'entreprise, elles sont en mesure de faire apparaître des business models inédits 'as a service'. En fin de compte, l'entreprise n'achète plus de machines mais signe un contrat qui leur garantit la continuité des activités, l'entretien et le remplacement. "

Partager

L'internet des objets a besoin de normes.

Pourtant, il y a encore un certain nombre d'obstacles à surmonter. " La cybersécurité est une préoccupation majeure ", souligne Alexis Malchair. " C'est bien pourquoi l'Internet des objets, comme Internet à l'époque, a besoin de normes. Elles nous permettront de construire le cadre sécurisé nécessaire au fonctionnement des systèmes. En réalité, nous avons besoin de systèmes divers, d'interopérabilité et de liberté de choix. Ainsi, chaque industrie pourra développer ses propres applications. "

Alexis Malchair de Cisco.

Alexis Malchair de Cisco. © Jan Locus

Et, last but not least, il y a la discussion qui concerne la propriété des données et dans quelle mesure la vie privée reste respectée. Jan Vandenbosch: " Pour moi, cette question porte avant tout sur la confiance: est-ce que, en tant que client, j'ai assez confiance en mon fournisseur et en ce qu'il me propose? S'il me convainc que le partage de mes données m'assurera de meilleurs produits et un meilleur service, cela me procure un avantage incontestable. Bien sûr, tout le monde n'accepte pas de partager tout son savoir-faire et son expertise, par exemple à propos de l'optimisation d'un dispositif. Mais un manque de confiance pourrait parfois être la cause qu'une entreprise rate le train de la modernité ... "

Plus d'infos?

Inscrivez-vous pour l'évènement 'The Digital Shift' de SAP qui aura lieu le 6 septembre au Heysel à Bruxelles. S'inscrire via www.digitalshift.be.

Découvrez ici tous les articles de ce dossier.

En savoir plus sur:

Nos partenaires