Financer ou apporter du capital à risque ?

Les gens pensent souvent que les banques ne prêtent plus. Mais les chiffres de la Banque Nationale démontrent le contraire. Mais prêter de l'argent et apporter du capital à risque sont des métiers bien différents.

Financer ou apporter du capital à risque ?

" Si les entreprises souhaitent un prêt, elles font appel à un banquier. Mais elles ont parfois plutôt besoin de capital à risque ", explique Bernard Janssen d'ING. " Pour financer le démarrage d'une jeune entreprise, vous pouvez mobiliser vos fonds propres ou ceux de votre famille, de vos amis ou de tous ceux qui croient en vous. Dès qu'il est question de capital à risque, nos Business Bankers guident les entrepreneurs dans leur quête d'un partenaire adapté dans la communauté des business angels ou des investisseurs de capital à risque. "

Bernard Janssen, ING.

Bernard Janssen, ING.

" Outre l'accompagnement des entrepreneurs dans leur recherche de capital à risque, la banque joue clairement un rôle de soutien pour l'économie par le crédit. Nos Business Bankers mettent en lumière les opportunités au sein de la banque et ailleurs. Une équipe de Business Bankers, qui s'est baptisée les Innovation Bankers, aide les startups et les jeunes entreprises innovantes à trouver leur voie parmi les incubateurs, les business angels ou les investisseurs de capital à risque. "

" À nos yeux, il est également indispensable d'inciter les nouveaux entrepreneurs à prendre contact avec des entrepreneurs aguerris. Vous n'imaginez pas ce qu'ils tirent de ces rencontres, même de conseils apparemment anodins. "

Olivier Peeters, BNP Paribas Fortis.

Olivier Peeters, BNP Paribas Fortis.

Au-delà du financement

Olivier Peeters de BNP Paribas Fortis : " Nous devons différencier les starters en entreprises ou activités " ordinaires " de ceux qui innovent dans les secteurs numérique, biotechnologique, etc. Les pouvoirs publics offrent généralement à ces derniers des possibilités de subvention. Sans compter l'éventuel soutien d'Imec (recherche en termes de nanoélectronique), d'iMinds (un centre de recherche numérique flamand), de Nest'up (un accélérateur de startup, créé par Creative Wallonia Engine et inspiré du modèle des accélérateurs américains TechStars), de CoStation (une collaboration avec BNP Paribas Fortis Belgique...)... "

Partager

" Le rôle d'un banquier va au-delà du simple financement. "

" Le rôle d'un banquier va au-delà du simple financement ", poursuit Raf Spinoy de BNP Paribas Fortis. " Les starters traditionnels ainsi que les entreprises innovantes disposent souvent de connaissances financières limitées. Nous pouvons leur apprendre comment développer une entreprise sur le plan financier. Certains chefs d'entreprise se méprennent sur l'importance du financement interne. Je pense à la facturation ponctuelle, à la fixation de délais de paiement serrés et au suivi strict et minutieux des paiements. Contrôler de près les niveaux de stock est également judicieux. "

Raf Spinoy, BNP Paribas Fortis.

Raf Spinoy, BNP Paribas Fortis.

" À cet égard, il est bien plus souvent question de factoring qu'auparavant. L'affacturage n'est pas nécessairement le symptôme de difficultés : cette technique illustre plutôt une gestion financière saine. En tant que banque, nous pouvons plus facilement faire preuve de fermeté qu'un entrepreneur qui dépend de ses clients. On réduit ainsi le besoin en capitaux. Une bonne chose, car emprunter de l'argent coûte de l'argent et cet aspect est parfois négligé. "

Asset Based Finance

" Une entreprise en pleine expansion doit investir dans des développements qui ne seront rentables que plus tard et constituer ses fonds propres par les bénéfices ou le cash-flow ", ajoute Bernard Janssen d'ING. " Les entrepreneurs ont parfois besoin d'un financement pour faire le pont pendant cette période. Le cash-flow suffit souvent aux investissements planifiés des entreprises classiques qui évoluent progressivement. Il en va autrement pour celles qui connaissent une croissance rapide. L'Asset Based Finance est une idée à creuser. Les banques financent la croissance avec une voiture, des créances commerciales ou des marchandises pour garantie. Contrairement à une hypothèque, la propriété de l'objet de la garantie est d'emblée transférée à la banque si les choses tournent mal. "

Le crowdfunding est du marketing

Le crowdfunding permet-il de financer des activités innovantes ? Olivier Peeters de BNP Paribas Fortis : " Le crowdfunding, c'est plus le " crowd " (public) - et donc du marketing - que le funding (financement). N'en surestimons pas le volume. " " Certes ", admet Bernard Janssen d'ING, " mais le montant qu'un entrepreneur obtient en crowdfunding est peut-être un indicateur de la viabilité de son projet. Un indicateur susceptible d'encourager les banques à contribuer au financement de la croissance. "

Joëlle Boutefeu, Securex.

Joëlle Boutefeu, Securex.

Joëlle Boutefeu de Securex a, elle aussi, déjà expérimenté le crowdfunding. " Il s'agit d'une intéressante manière de tester une idée. Mais il est crucial d'adopter la bonne approche pour en tirer de réelles leçons. Dans la mesure où la qualité du dossier est importante, nous accompagnons les entrepreneurs dans leurs premiers pas sur les diverses plateformes de crowdfunding. "

Nos partenaires